GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les Etats-Unis vont se retirer de l'ensemble de la Syrie, a affirmé mercredi 19 un responsable américain. Au moins 2000 soldats américains y sont déployés pour combattre le groupe Etat Islamique (EI). «C'est un retrait total» qui interviendra «aussi rapidement que possible», a indiqué cette source ayant requis l'anonymat, précisant que «la décision a été prise hier». Le président américain Donald Trump a également tweeté dans ce sens mercredi, affirmant que «nous avons vaincu le groupe Etat islamique en Syrie, la seule raison pour moi pour laquelle nous étions présents pendant la présidence Trump».

    Moyen-Orient

    Avec les Kurdes, une situation proche de la guerre civile en Turquie

    media Les funérailles de trois Kurdes de Turquie tués plus tôt dans le mois d'août, à Silopi, dans la province de Sirnak, le 8 août 2015. REUTERS/Sertac Kayar

    En Turquie, un soldat a de nouveau été tué dimanche 16 août dans un accrochage avec la rébellion kurde, alors que trois rebelles ont également trouvé la mort dans le sud-est du pays, où la lutte antiterroriste a repris depuis trois semaines, faisant déjà des dizaines de victimes. Routes coupées, villes isolées et assiégées, attentats et combats rappellent chaque jour un peu plus les années 1990 de sinistre mémoire. Et la situation se détériore rapidement.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    Plusieurs villes de l'est et du sud-est du pays sont coupées du reste du monde, parfois depuis plusieurs jours. Et ce, que ce soit sur décision des autorités turques, qui imposent un couvre-feu non dit - présenté comme une zone de sécurité spéciale -, ou sur une décision de la rébellion, qui décrète les mêmes mesures d'interdiction de sortir dans les rues au prétexte que la circonscription a été déclarée zone auto-administrée - donc, ne reconnaissant plus l'administration centrale de la République turque.

    C'est à Varto, dans la province de Mus, que la situation est la plus critique depuis dimanche. Après des accrochages sévères ces derniers jours, et un couvre-feu imposé des deux côtés, les rebelles avaient réussi à se barricader dans le centre-ville, creusant des tranchées pour prévenir l'entrée de véhicules militaires.

    Toute la journée, des patrouilles de rebelles armés de fusils mitrailleurs et de lance-roquettes ont circulé dans le centre-ville. En fin de soirée, de fortes explosions ont retenti, laissant penser à un assaut de l'armée qui, elle, gardait les alentours de la ville. A l'approche de cet assaut prévisible, les villages voisins ont décidé de se porter au secours des habitants de Varto, au moment où l'électricité était coupée dans la ville. Ce qui préfigure de violents affrontements et un possible très lourd bilan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.