GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Handball: l'équipe de France féminine remporte l'Euro 2018 en battant la Russie en finale (24-21). C'est le 1er titre européen des Bleues
    Dernières infos
    • France: Alexandre Benalla de nouveau mis en examen pour des violences le 1er mai à Paris
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    Moyen-Orient

    Yémen: l'armée loyaliste intègre 4800 miliciens du Sud

    media Des combattants loyalistes dans la ville de Taëz. REUTERS/Stringer

    Alors que les combats font toujours rage au Yémen entre les rebelles houthis et les partisans du président déchu, Abd Rabbo Mansour Hadi, l'armée du président qui tente de reconquérir le pouvoir, vient d'intégrer dans ses rangs une milice du Sud.

    Le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, chassé du pouvoir par les Houthis et qui vit désormais en exil en Arabie saoudite, serait à l'origine de cette décision. La milice compte 4 800 combattants, dont des soldats et des officiers. Mais la plupart des recrues sont d'anciens membres de la milice Mouvement de résistance populaire, loyale au président Hadi. A l'entrée de la base d'Aden, la grande ville du Sud, où s'entraînent les miliciens devenus des militaires, un panneau, placé sous les portraits de leaders des pays du Golfe, indique : « Recrutement terminé».

    La milice yéménite se nomme toutefois Brigade décisive de Salmane, du nom du roi d'Arabie saoudite. Le royaume saoudien a pris la tête d'une coalition qui bombarde régulièrement les Houthis. Ces derniers avaient lancé en juillet 2014 une offensive à partir de Saada, leur fief dans le nord, et se sont depuis emparés de la capitale Sanaa ainsi que de vastes secteurs du pays. Depuis le mois dernier, les forces pro-gouvernementales, appuyées par la coalition, ont reconquis cinq provinces dans le sud du Yémen et les combats se mènent essentiellement dans le centre du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.