GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Inspections en Iran: l’AIEA pourrait avoir besoin de plus de temps

    media Yukiya Amano, le directeur général de l'AIEA estime que son agence devra redoubler d'efforts pour rendre ses conclusions dans les temps impartis. REUTERS/Heinz-Peter Bader

    L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit rendre ses conclusions - très attendues - à la mi-décembre sur l’état du nucléaire iranien et pour l'instant, les inspections semblent prendre du retard.

    Avec notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

    L'Agence de Vienne n'a plus que trois mois pour rassurer le monde sur le caractère pacifique des installations nucléaire iraniennes - passées comme présentes. Or le directeur général de l'AIEA a laissé entendre que tenir les délais allait se révéler difficile.

    Le japonais Yukiya Amano estime qu'il allait falloir redoubler d'efforts : « Comme cela avait été agréé dans la feuille de route, l'Iran a fourni le 15 août dernier à l'Agence des explications écrites et des documents afférents, pour la clarification des sujets passés et présents. Nous analysons actuellement ces informations et nous soumettrons nos questions à l'Iran le 15 septembre prochain. »

    Parchin dans le viseur

    L'Agence estime qu'elle a tous les moyens nécessaires, notamment pour inspecter le complexe militaire de Parchin, où des activités récentes ont encore été révélées par les satellites. Parchin qui est un site où l'Iran est fortement suspecté d'avoir mené des activités nucléaires militaires clandestines, jusqu'à 2003. L'AIEA sait qu'elle joue sa crédibilité sur les conclusions qu'elle rendra, concernant spécifiquement ce complexe.

     → A (RE)LIRE : Nucléaire iranien: vers la mise en œuvre de l’accord

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.