GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Al-Qaïda annonce la mort du jihadiste français David Drugeon

    media Capture d'écran d'un reportage de France 2 consacré au jihadiste breton David Drugeon. http://www.francetvinfo.fr

    Il était l'un des jihadistes français les plus recherchés de la planète. L'artificier breton d'al-Qaïda, David Drugeon, a sans doute été tué dans une frappe près d'Alep en Syrie en juillet dernier. Ce n'est pas la première fois que la mort de ce Breton de 26 ans est annoncée, mais cette fois, c'est un haut cadre d'al-Qaïda en Syrie qui l'affirme.

    « Qu'Allah accepte le martyr d'Hamza, le Français. » C'est en ces termes, avec sa photo postée sur le réseau social twitter, que Sanafi Nasr, haut cadre d'al-Qaïda en Syrie, a annoncé cette nuit la mort du Français le plus connu d'al-Qaïda. Selon ce leader jihadiste saoudien, David Drugeon a été tué à l'ouest d'Alep, sans doute dans une frappe de la coalition pendant le dernier ramadan, c'est à dire en juin ou en juillet.

    Sanafi Nasr confirme que Drugeon avait déjà été visé par un tir ciblé de la coalition dans la région d'Idleb, en septembre dernier. Blessé, « il avait survécu miraculeusement survécu », précise-t-il. Ce chef du Front al-Nosra confirme aussi que le Breton, né à Vannes et converti depuis ses 14 ans, était bien un expert en explosifs.

    Un vétéran du jihad

    Malgré ses 26 ans, David Drugeon faisait figure de vétéran : ancien de l'Afghanistan, il est soupçonné d'y avoir croisé le tueur de Toulouse, Mohamed Merah, et avait rejoint la Syrie depuis 2013. Drugeon était membre de ce que les renseignements américains appellent le groupe Khorassan : une unité d'al-Qaïda en Syrie, destinée selon eux à préparer des attentats en Occident.

    Après le raid de septembre, David Drugeon avait déjà été donné pour mort par la presse américaine avant que cela ne soit démenti. Cette fois sa mort, qui n'a pas été confirmée par la coalition,  a été annoncée par un chef d'al-Qaïda en Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.