GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le chef d'al-Qaïda appelle le groupe EI à se soumettre

    media Copie d'écran d'une vidéo montrant Ayman al-Zawahiri datée de septembre 2011. REUTERS/SITE Monitoring Service via Reuters TV

    Après un an de silence, le numéro un d'al-Qaïda diffuse une série de longs messages audio, intitulés «le printemps islamique». Dans ces messages de près d'une heure, Ayman al-Zawahiri, ancien bras droit d'Oussama Ben Laden, critique l'organisation Etat islamique qu'il dit ne pas reconnaître. L'Egyptien appelle par ailleurs les musulmans à réaliser des attentats contre les pays membres de la coalition active en Syrie et en Irak.

    Le numéro un d'al-Qaïda ne mache ses mots contre le groupe Etat islamique, son grave rival jihadiste : « Nous ne reconnaissons pas le califat de Bagdadi ». Cet audio, second d'une série intitulée le « printemps islamique » est consacrée à la situation en Syrie et en Irak et aux combats entre l'organisation EI et Jabhat al-Nusra, branche syrienne d'al-Qaïda.

    Ayman al-Zawahiri dénonce un califat imposé par la force, critique l'exécution par l'EI de l'otage anglais mais musulman Peter Kasig : « Lorsque les membres de l'EI tuent un infidèle prisonnier qui s'était converti à l'islam, explique-t-il, alors nous sommes contre eux ». Mais Zawahiri appelle aussi le groupe EI à collaborer. Sous-entendu : sous sa bannière, estimant qu'un Etat islamique ne pourra s'imposer qu'une fois ces conflits entre jihadistes terminés.

    Par ailleurs, l'ancien bras droit de Ben Laden qualifie l'intervention occidentale de « croisade contre l'islam ». En riposte aux bombardements en Syrie et en Irak il appelle à porter la guerre dans les pays membres de la coalition, en particulier aux Etats-Unis et en France.

    Zawahiri cite ainsi en exemple le tueur de Toulouse, Mohamed Mehra, et les frères Kouachi auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo. Il recommande aux apprentis terroristes de consulter Inspire le magazine anglophone d'al-Qaïda au Yémen, qui explique en détail comment réaliser dans sa cuisine des explosifs avec de simples produits domestiques.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.