GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
    • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
    Moyen-Orient

    Syrie: plus de 50 soldats loyalistes exécutés dans la province d'Idleb

    media Maarat al-Nouman, au sud d'Idleb, le 17 septembre 2015. REUTERS/Khalil Ashawi

    Dans le nord-ouest de la Syrie, 56 membres des forces du régime de Bachar el-Assad ont été exécutés collectivement par des combattants de groupes rebelles islamistes, parmi lesquels le Front al-Nosra affilié à al-Qaïda. Les faits se sont déroulés en début de semaine, mais il a fallu attendre plusieurs jours pour que l'information soit confirmée.

    L'ONG Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau d'informateurs sur le terrain, a révélé cette exécution collective par armes à feu. Elle a eu lieu sur la base aérienne d'Abou Douhour, dont les rebelles se sont emparés il y a une dizaine de jours. Il s'agissait de la dernière position tenue par l'armée syrienne dans la province d'Idleb. Cette position a finalement été abandonnée dans la précipitation, ce qui a permis aux groupes rebelles emmenés par le Front al-Nosra de s'emparer de plusieurs dizaines de membres des forces gouvernementales.

    Ce sont ces hommes qui ont été froidement exécutés par les combattants islamistes. Les groupes rebelles réunis sous la coalition de l'Armée de la conquête n'ont désormais plus qu'à s'emparer de deux localités pour contrôler entièrement la province d'Idleb. Ce samedi, de violents affrontements se poursuivaient dans ces deux villages chiites de Foua et de Kafraya. Les deux localités sont défendues par des miliciens pro-régime, et des combattants du Hezbollah libanais. Vendredi, signe de la détermination des combattants rebelles à s'emparer de ces localités, neuf attentats à la voiture piégée ont été menés contre ces localités, dont sept perpétrés par des kamikazes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.