GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les entreprises françaises à la conquête du marché iranien

    media Malgré la crise économique provoquée par les sanctions occidentales, la capitale iranienne est en plein chantier. REUTERS/Darren Staples

    La France à l’assaut du marché Iranien. Une importante délégation du MEDF se rend aujourd’hui en Iran. Un déplacement qui se fait à l'occasion de la visite officielle à Téhéran de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, et de Matthias Fekl, secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur.

    Composée de 130 chefs d’entreprises et de deux ministres, c’est la plus grande délégation qui visite l’Iran depuis l’accord sur le nucléaire à Vienne l’été dernier. PME, TPI, grands groupes, le Medef a tenu à ce que toutes les tailles d'entreprises et tous les secteurs de l’économie soient représentés, hormis la défense et les services financiers.

    Les patrons français ont quatre jours pour nouer des contacts et se positionner sur un marché très prometteur en vue d'une levée des sanctions économiques attendues au premier semestre 2016.

    Avec une population de 80 millions d'habitants, l’Iran présente d’énormes avantages : main d’oeuvre qualifiée, bons ingénieurs, et énormes besoins d’investissements dans tous les secteurs : infrastructures, développement humain, énergie, tourisme, transport, santé ou agriculture… et face à la concurrence étrangère les entreprises françaises doivent se montrer compétitives.

    Malgré les sanctions, les Chinois y ont déjà pris des parts de marché, tandis que les américains négocient en ce moment dans l’énergie et l’automobile. De plus, de nombreuses entreprises européennes visitent l’Iran depuis juillet.

    Ce sont les prix qui vont définir finalement les choix de la société iranienne pour travailler avec des entreprises françaises ou européennes.

    Sébastien Regnault

    Economiste et spécialiste de l'Iran

    21/09/2015 - par Altin Lazaj Écouter

    → à (ré)écouter : L'Iran va t-il devenir le paradis des investisseurs ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.