GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: le chef de l'AIEA s'est rendu sur le site de Parchin

    media Yukio Amano rencontre le président iranien Hassan Rohani, le 20 septembre 2015. REUTERS

    Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), venu dimanche à Téhéran chercher des clarifications sur le programme nucléaire de l'Iran, a pu se rendre sur le site militaire de Parchin soupçonné d'avoir abrité des activités suspectes.

    Avec notre correspondant à TéhéranSiavosh Ghazi

    Yukia Amano a effectué une brève visite à l'intérieur du site militaire de Parchin, situé à l'est de Téhéran. Depuis plusieurs années, l'AIEA demandait un accès à ce site ce que l'Iran refusait.

    Ce site est soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles applicables au nucléaire. Mais Téhéran a toujours affirmé que ces tests étaient uniquement conventionnels. Le diplomate japonais s'est également rendu sur une portion de route, à l'intérieur de Parchin, où il y a des travaux de réfection. La presse américaine avait affirmé que Téhéran avaient mené des travaux à cet endroit.

    Une visite à caractère politique

    Cette visite est un geste politique de Téhéran. L'Iran et les grandes puissances ont conclu un accord historique en juillet dernier pour garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien contre la levée des sanctions internationales.

    Dans ce cadre, l'AIEA doit jouer un rôle central pour vérifier que l'Iran applique ses engagements. Téhéran a également promis de faire la lumière sur ses activités nucléaires passées pour lever toute ambiguïté.

    L'AIEA a jusqu'au 15 décembre pour étudier les réponses de l'Iran à ses questions.
    Le président iranien Hassan Rohani a également confirmé que l'Iran allait appliquer le protocole additionnel pour permettre un contrôle poussé du programme nucléaire de l'Iran par l'AIEA 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.