GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Quatre jours après que François Hollande a renoncé à briguer un second mandat, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce lundi dans une déclaration à l'hôtel de ville d'Evry sa candidature à la primaire du PS pour l'élection présidentielle de 2017. Il annonce qu'il démissionnera de Matignon ce mardi.

    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: vive émotion sur l'exécution imminente d'Ali al-Nimr

    media Ali Mohammed al-Nimr a été emprisonné à 17 ans pour avoir participé à des manifestations contre le régime saoudien, en 2012. AFP

    L'Arabie saoudite pourrait exécuter jeudi 24 septembre un jeune homme de 21 ans, de confession chiite, qui a été arrêté pour avoir manifesté contre le régime alors qu'il était encore mineur. Ali Mohammed al-Nimr devrait être décapité et son corps crucifié en place publique. Le verdict est tombé alors que Riyad vient d'obtenir un poste clé au sein du Conseil des droits de l'homme à l'ONU.

    Ali Mohammed al-Nimr vient de perdre son dernier recours. Il avait été emprisonné à 17 ans pour avoir participé aux manifestations de la région majoritairement chiite de Qatif contre les autorités du royaume wahhabite. C'était en 2012.

    Deux ans plus tard, il était condamné à mort pour appartenance à une organisation terroriste et violences envers la police, à la suite d’aveux obtenus sous la torture, dénoncent ses défenseurs. Ils soulignent que le jeune homme a également contre lui le fait d'être le neveu d'un haut dignitaire chiite fervent opposant du régime, lui aussi condamné à mort.

    Riyad au Conseil des droits de l'homme de l'ONU

    Ali devrait donc être décapité et son cadavre exposé sur une croix jusqu'à pourrissement de ses chairs. Un verdict annoncé au moment où l'Arabie saoudite dirige, au Conseil des droits de l'homme, le groupe qui choisit les rapporteurs spéciaux, ces hommes et ces femmes de l'ONU qui enquêtent sur les violations des droits humains dans le monde.

    Riyad visait au départ rien moins que la présidence du Conseil en 2016. La candidature d'un pays qui a recours à la lapidation, à l'amputation et qui criminalise les conversions religieuses avait suscité l'indignation parmi les ONG et l'embarras de certaines capitales. Des ressentiments que l'exécution d'Ali Mohammed al-Nimr, si elle a lieu, devrait raviver.

    Le problème c'est que tout a lieu en secret. Peut être que le Roi a déjà signé les papiers pour que son exécution ait lieu. Nous n'avons aucun moyen de savoir ce qui se passe. Sa famille n'est pas informée. Personne n'est informé. Hier trois experts des Nations unies ont demandé à l'Arabie saoudite d'annuler la condamnation. Est-ce qu'ils seront entendus ? C'est une autre histoire.
    Zena Esia de l'Organisation Euro-Saoudienne pour les droits de l'homme 24/09/2015 - par RFI Écouter

    Ce mercredi, François Hollande a appelé Riyad à renoncer à exécuter le jeune chiite de 21 ans, «au nom de ce principe essentiel que la peine de mort doit être abolie et que les exécutions doivent être empêchées». Le Premier ministre Manuel Valls a, à son tour interpellé l'Arabie saoudite. «La France est fermement opposée à la peine de mort. Nous appelons à renoncer à l'exécution d'Ali Mohammed al-Nimr», a déclaré le Premier ministre français sur son compte Twitter. Manuel Valls doit se rendre dans le pays en octobre.
     

    La France est opposée à la peine de mort en tout lieu et en toutes circonstances.
    Romain Nadal, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères 24/09/2015 - par Tudor Tepeneag Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.