GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Bachar el-Assad appelle les Occidentaux à coopérer avec la Russie

    media Le président syrien Bachar el-Assad lors de son entretien à la chaîne télévision iranienne Khabar, le 4 octobre 2015. REUTERS/SANA/Handout via Reuters

    Interviewé sur une chaîne iranienne, le président syrien a appelé les Etats occidentaux à rejoindre la coalition antiterroriste formée par la Russie, qui est, selon lui, beaucoup plus sérieuse et efficace que celle conduite par les Etats-Unis. Dans sa première réaction depuis le début des frappes russes en Syrie, Bachar el-Assad a mis en garde contre la destruction de tout le Moyen-Orient en cas d'échec de la lutte contre les mouvements terroristes.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Dans une interview accordée à la chaîne iranienne Khabar, Bachar el-Assad a prévenu qu'en cas d'échec de l'offensive lancée par la Russie et ses alliés contre les groupes extrémistes, la région entière sera détruite et pas seulement un ou deux pays.

    Le président syrien a enchainé en assurant que la nouvelle coalition antiterroriste formée entre la Russie, l'Iran, l'Irak et la Syrie obtiendra de « véritables résultats », et que ses « chances de succès sont élevées ». Il a estimé que si les pays occidentaux « rejoignent de manière sérieuse et sincère la lutte contre les terroristes, du moins en cessant de les soutenir », les résultats seront beaucoup plus rapides.

    Qualifiant les frappes de la coalition formée par les Etats-Unis de « contre-productives », Bachar el-Assad a souligné que depuis la création de cette alliance, le territoire contrôlé par les groupes terroristes s'est élargi et le nombre de jihadistes a augmenté.

    Le président syrien a en outre accusé les Occidentaux d'être à l'origine de la crise humanitaire qui frappe son pays. « Ils tirent sur les réfugiés avec une main et les nourrissent avec l'autre. Voilà ce que fait l'Occident », a-t-il dit. Bachar el-Assad a enfin assuré que si sa démission pouvait résoudre la crise dans son pays, il n'hésiterait pas à partir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.