GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe Etat islamique pulvérise l’Arc de triomphe de Palmyre

    media Vue du célèbre Arc de triomphe de Palmyre, détruit par le groupe EI, selon Mamoum Abdelkarim, le chef des Antiquités de Syrie. Photo: Jerzy Strzelecki; source: Wikipédia

    Les jihadistes ont réduit en poussière le célèbre Arc de triomphe de Palmyre en Syrie. Le groupe EI, qui a pris le contrôle de la ville et de sa célèbre cité antique, classée au patrimoine mondial de l’humanité, en mai 2015, avait déjà détruit plusieurs temples en août.

    « Nous avons reçu des informations sur le terrain selon lesquelles l'Arc de triomphe a été détruit hier [dimanche]. L'EI l'a piégé il y a quelques semaines ». C’est ce qu’a affirmé Mamoun Abdelkarim, le chef des antiquités de Syrie à l’AFP ce lundi 5 octobre. Une information confirmée par l’Organisation syrienne des droits de l’homme et des militants sur place. « Nous sommes en train de vivre une catastrophe. Depuis la capture de la cité [par les jihadistes], c'est un choc après l'autre », a ajouté le responsable.

    Les jihadistes s'étaient emparés le 21 mai de Palmyre, à 205 km à l'est de Damas, après en avoir chassé les forces gouvernementales, suscitant aussitôt la crainte pour l'avenir du patrimoine syrien. Une crainte fondée puisque trois mois plus tard, le 23 août, ils ont fait exploser le temple de Baalshamin. Quelques jours plus tôt, ils avaient mutilé le corps de l'ex-patron des Antiquités de la ville Khaled al-Assaad, 82 ans, un des meilleurs experts mondiaux, après l'avoir exécuté.

    Ensuite, le groupe a réduit en poussière le temple de Bêl, souvent présenté comme le plus beau du Moyen-Orient avec celui de Baalbeck au Liban. Et début septembre, ils détruisaient les tours funéraires, caractéristiques de l'architecture de la ville.

    Situation compliquée

    Cette destruction de l'Arc de triomphe intervient au moment où le conflit en Syrie est de plus en plus complexe avec une intervention militaire de la Russie qui dit frapper l'EI, mais qui est soupçonnée par les Occidentaux d'apporter surtout son soutien aux troupes du régime de Bachar el-Assad, en difficulté face aux rebelles depuis plusieurs mois.

    Cet arc de triomphe romain n’a aucune dimension religieuse. C’est un chef-d’œuvre d’architecture.
    Jean-Pierre Filiu, historien et spécialiste de l'islam contemporain 05/10/2015 - par Sophie Torlotin Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.