GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le bras de fer Israël-Palestine au Conseil de sécurité de l'ONU

    media L'ambassadeur d'Israël aux Nations unies, Danny Danon, brandissant une pancarte avec écrit «comment poignarder un juif», le 16 octobre 2015 au Conseil de sécurité de l'ONU à New York, pour dénoncer les attaques au couteau en Israël. REUTERS/Louis Charbonneau

    Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence à New York après les violences qui ont fait près de 35 morts en Cisjordanie et à Jérusalem depuis le 1er octobre dernier. Il a évidemment appelé Palestiniens et Israéliens à la retenue et condamné l'attaque de vendredi 16 octobre contre le tombeau de Joseph, un site sacré juif de Naplouse. Les Palestiniens ont demandé une protection internationale pour les populations civiles des territoires occupés mais Israël a rejeté cette idée. Le Conseil doit se réunir à nouveau la semaine prochaine et espère d'ici là adopter une déclaration commune.

    Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

    Le nouvel ambassadeur d'Israël Danny Danon est aux Nations unies depuis près de 48 heures, mais il déplace déjà les foules médiatiques, désireuses d'entendre celui qu'on dit très à droite et critique de son Premier ministre Benyamin Netanyahu, qu'il juge trop laxiste sur la question palestinienne. Pour contribuer au « show » en marge du Conseil de sécurité, il brandit devant les journalistes un schéma qui circule selon lui chez les jeunes Palestiniens.

    « Quand un jeune Palestinien ouvre ses livres pour faire ses devoirs, il n'apprend pas les maths ou la science. On lui enseigne au contraire la haine, avance Danny Danon. Cette image donne aux jeunes [Palestiniens ndlr] des instructions détaillées sur comment poignarder un juif. Les dirigeants palestiniens ont créé un incubateur à faire de leurs enfants des terroristes. »

    Les Palestiniens ont, eux, demandé au Conseil de sécurité d'assurer le statu quo des lieux saints qui cristallisent toutes les tensions. Mais les Israéliens ont annoncé qu'ils refuseraient le déploiement d'observateurs internationaux sur l'esplanade des Mosquées. Il y a pourtant urgence, a estimé Ryad Mansour, représentant des Territoires palestiniens aux Nations unies, pour qui la révolution est en marche.

    « Notre peuple se soulève massivement pour défendre al-Aqsa, pour défendre Jérusalem, pour défendre la Palestine, réagit Ryad Mansour. Nous sommes fermement déterminés à continuer la lutte pour mettre fin à l'occupation et acquérir l'indépendance de notre Etat avec Jérusalem-Est pour capitale. »

    La France, qui travaille depuis près d'un an à un projet de résolution reconnaissant l'Etat palestinien, a déjà repris contact avec ses partenaires arabes et devrait prochainement rencontrer les Américains sur le sujet.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.