GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Jérusalem: le camp de réfugiés palestiniens de Chouafat, une poudrière

    media Le camp de réfugiés palestiniens de Chouafat, à Jérusalem-Est. Près de 20 000 personnes vivent ici, coincées derrière l'immense mur de séparation. AFP PHOTO / THOMAS COEX

    Les affrontements continuent en Israël et dans les Territoires. Au moins quatre Palestiniens ont été abattus samedi, alors qu'ils tentaient de poignarder des Israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Le camp de réfugiés palestiniens de Chouafat, à Jérusalem-Est, est l'un des hauts lieux de la révolte. Sur place : des affrontements quasi quotidiens avec la police israélienne.

    Avec notre correspondante à Jérusalem,  Murielle Paradon

    Un hélicoptère israélien survole Chouafat, le seul camp de réfugiés palestiniens à Jérusalem-Est. Près de 20 000 personnes vivent ici, coincées derrière le mur de séparation, comme enfermées dans une prison. A l'intérieur du camp, une voiture calcinée, des pierres sur le sol, signes d'affrontements entre jeunes Palestiniens et policiers israéliens. Ahmed est enseignant dans une école de Chouafat. « Sur 800 élèves, dit-il, il n'y en a que 30 qui viennent en classe. Il y a beaucoup de manifestations ici, parce qu'il y a beaucoup de victimes, de martyrs. A chaque fois qu'il y a des funérailles, ça donne lieu à des affrontements avec les Israéliens. »

    Poudrière

    Si les jeunes Palestiniens de Chouafat sont tant mobilisés contre les Israéliens, ce n'est pas seulement parce qu'ils défendent l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. C'est aussi parce que leur situation dans le camp est insupportable, selon Mohamed, un habitant : « Il y a le mur de séparation, le checkpoint, les gens font la queue des heures pour sortir et pour entrer (de nouveau) dans le camp. Mettez un chat dans une pièce sans manger, au bout d'un moment il va vous attaquer. Pour nous, c'est pareil, on est enfermés ici. » A ces conditions de vie s'ajoute une situation économique déplorable. Tous les ingrédients sont réunis pour faire du camp de Chouafat une poudrière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.