GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Turquie: le drone abattu était-il russe?

    media Issue d'une vidéo, cette photographie montre un drone, abattu par l'armée turque près du village de Deliosman en Turquie, non loin de la frontière syrienne, le 16 octobre 2015. REUTERS/Halil Dogan via Reuters TV

    En Turquie, le drone non identifié abattu vendredi dernier par l'armée turque à la frontière syrienne serait de « fabrication russe », selon le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu. Ce dernier a appelé la Russie à adopter une attitude plus prudente, de manière à ne pas « affecter négativement les relations entre les deux pays ».

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    Bien des mystères entourent encore ce petit drone de rien du tout qui a failli causer une guerre ouverte avec la Russie, le week-end dernier. Heureusement, l'état-major turc, qui avait annoncé la chute de l'appareil, a spécifié n'avoir pas pu identifier son origine, comme les nombreux autres MIG, eux aussi de fabrication russe, qui avaient été accusés les jours précédents d'enfreindre l'espace aérien turc.

    Moscou avait démenti, alors que Washington estimait que l'aéronef appartenait probablement à l'armée russe. « De fabrication russe », cela peut vouloir dire qu'il vole pour le compte d'un autre pays ou d'une autre organisation. Cela peut être tout d'abord la Syrie, dont l'essentiel du matériel militaire est russe ; cela peut aussi être l'Iran, également de plus en plus impliqué dans le conflit ; cela peut même être la milice kurde locale, a dit le Premier ministre turc, bien que cette dernière n'utilise pas ce genre de matériel.

    On ne saura peut-être jamais qui faisait voler ce petit appareil d'une envergure de deux mètres et demi et qui ne transportait aucun armement. Mais il aura au moins servi pour la Turquie à faire une démonstration de son inflexibilité dans la protection de ses frontières, sans risquer de déclarer la guerre à un ami voire un allié.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.