GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: un soldat américain tué dans une opération contre le groupe EI

    media Des soldats irakiens entraînés par des militaires américains, le 2 juin 2015 au camp Taji, en Irak. REUTERS/U.S. Army/Sgt. Cody Quinn/Handout

    Les forces spéciales américaines sont intervenues avec les militaires kurdes pour libérer 70 personnes détenues par l’organisation Etat islamique à 60 kilomètres au sud-ouest de Kirkouk. Au cours de ces combats, un soldat américain a été tué.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Il s’agit du premier soldat américain tué lors d'une attaque au sol en Irak depuis le début des opérations contre l'avancée des terroristes du groupe Etat islamique dans ce pays en 2014. C'est en fait le premier mort américain depuis le retrait des troupes en 2011.

    Le soldat mortellement blessé faisait partie des forces d'élite qui sont censées conseiller les militaires irakiens et kurdes sur le terrain, car il n'y a officiellement pas de troupes américaines combattantes au sol.

    Des otages sur le point d'être tués

    Cette opération, à la demande des autorités du Kurdistan irakien, était destinée à libérer 70 personnes détenues par l’organisation Etat islamique, des militaires irakiens en majorité.

    D'après les informations du Pentagone, des hélicoptères de l'US Air force, appuyaient les hommes des commandos américains et kurdes. « Les combats ont été violents, plusieurs terroristes de l'Etat islamique ont été tués, d'autres faits prisonniers, et tous les otages, qui risquaient d'être massacrés, libérés », affirme le Pentagone.

    Le Pentagone explique que les forces américaines étaient, conformément aux règles d'engagement, en appui d'un commando kurde, qui déplore de son côté plusieurs blessés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.