GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe EI coupe la voie d’approvisionnement vers Alep

    media Alep est divisée depuis trois ans entre les quartiers qui sont contrôlés par le régime de Bachar el-Assad et ceux qui sont aux mains des rebelles. Le groupe EI a coupé la voie d'approvisionnement vers la ville, annonce ce samedi l'OSDH. REUTERS/Abdalrhman Ismail

    Impliquée dans le conflit syrien depuis le 30 septembre, la Russie indique avoir détruit 819 objectifs des insurgés. Mais ces frappes russes n'empêchent pas le groupe Etat islamique (EI) de continuer sa progression. L'organisation jihadiste annonce avoir coupé un axe vital vers Alep dans le nord du pays. Ce qui prive le régime de Damas de la dernière route d'approvisionnement vers les quartiers qu'il contrôle dans cette ville.

    Dans un communiqué publié vendredi, le groupe Etat islamique affirme avoir réussi à s’emparer d’une portion de la route qui relie Hama à Alep. L’opération a été lancée à l’aube. Elle a débuté par deux attentats-suicide à la voiture piégée qui ont visé les forces syriennes.

    Le groupe Etat islamique affirme avoir pris le contrôle de huit barrages jusque-là tenus par l’armée de Bachar el-Assad. Selon l’ONG Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les jihadistes contrôlent maintenant 6 à 8 km de cette route, percée dans le désert, entre les localités de Khanasser et Ithriya. Il s’agit d’un axe important, car il permettait à l’armée syrienne d’approvisionner ses troupes dans les quartiers qu'elle contrôle à Alep.

    Nœud routier qui relie la Turquie et les provinces du nord, important centre économique, la deuxième ville du pays est un enjeu de taille pour les parties en conflit. Les troupes syriennes soutenues par le Hezbollah libanais et des milices chiites irakiennes y ont lancé une offensive la semaine dernière pour tenter de reprendre des territoires aux rebelles du groupe Etat islamique. Les violents combats sont toujours en cours. Parallèlement, l’aviation russe poursuit ses bombardements dans la région.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.