GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: la Russie propose un soutien aérien à l'ASL

    media Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, à Vienne, le 23 octobre 2015. REUTERS/Carlo Allegri

    La Russie n’exclut pas d’apporter un soutien à l’opposition syrienne soutenue par les Occidentaux. Dans un entretien à une chaîne de télévision publique russe, Sergueï Lavrov affirme que Moscou est « prêt à soutenir aussi l'opposition patriotique, y compris la prétendue Armée syrienne libre, depuis les airs », un groupe pourtant visé ces derniers jours par les bombardements russes dans des zones de l'ouest de la Syrie que le régime de Bachar el-Assad juge cruciales pour sa survie. Les propos du chef de la diplomatie russe illustrent un changement de ton, mais Moscou continue de maintenir la pression pour trouver une solution politique au conflit syrien.

    Le porte-parole du Kremlin confiait récemment que Moscou n'arrivait pas à identifier d'« opposition modérée » en Syrie. Les propos de Sergueï Lavrov tenus sur la chaîne de télévision Rossyia 1, tranchent quelque peu avec ce discours.

    Jusque-là, la Russie affichait clairement son soutien aux forces gouvernementales syriennes dans leur combat contre les insurgés quels qu'ils soient. En se disant prêt à soutenir l’opposition dite modérée, et en particulier l’Armée syrienne libre, le chef de la diplomatie russe ouvre une porte, mais sans trop s’engager.

    Il prend d’ailleurs le soin de souligner que la partie américaine refuse toujours de lui transmettre des informations sur les lieux où se trouve cette opposition, qu’il qualifie désormais de « patriotique ». Or, sans ces informations, il ne pourra pas y avoir d’aide de l’aviation russe.

    Les représentants de l’ASL, qui accusent la Russie de viser essentiellement les groupes rebelles dits modérés, refusent de croire à un geste de bonne volonté de la part de Moscou. « La Russie doit d'abord cesser ses bombardements sur les positions de l'ASL avant de proposer un soutien aérien que nous n'avons pas demandé », explique le responsable du groupe armé Fursan al-Haq, une des composantes de l’Armée syrienne libre.

    Mais en faisant mine de tendre la main, Moscou souhaite surtout avancer sur le volet politique et voir se tenir rapidement des élections présidentielle et législatives.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.