GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 28 Novembre
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: propos incendiaires sur l'esplanade des Mosquées

    media Tzipi Hotovely, la vice-ministre des Affaires étrangères israélienne, auteure des propos incendiaires sur l'esplanade des Mosquées. AFP PHOTO / GALI TIBBON

    Le Premier ministre israélien a été obligé de rappeler son gouvernement à l'ordre après les propos de la vice-ministre des Affaires étrangères. Tzipi Hotovely a déclaré qu'elle « rêvait de voir le drapeau israélien flotter » sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, en pleines tensions autour de ce lieu sacré, troisième lieu saint de l'islam.

    Avec notre correspondante à Jérusalem,  Murielle Paradon

    Les propos de Tzipi Hotovely font l'effet d'une bombe. La vice-ministre des Affaires étrangères dit « rêver de voir le drapeau israélien » flotter sur l'esplanade des Mosquées et revendique le droit pour les juifs d'aller y prier.

    C'est justement ce genre de revendications qui provoque la colère des Palestiniens et qui est à l'origine des violences depuis un mois dans la région. Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a dû se fendre d'un communiqué : « La position du gouvernement n'a pas changé et tous ses membres doivent s'y conformer ». A savoir : les juifs peuvent aller visiter l'esplanade mais pas y prier. Netanyahu tente depuis plusieurs jours d'éteindre l'incendie autour de ce lieu sacré, troisième lieu saint de l'islam.

    Netanyahu dépassé par les extrémistes de son gouvernement

    S’il dit vouloir mieux contrôler la venue d'extrémistes, le Premier ministre semble encore une fois dépassé par les extrémistes de son propre gouvernement. Tizpi Hotovely en fait partie. Religieuse, nationaliste, elle est partisane d'un « grand Israël » et totalement opposée à la création d'un Etat palestinien.

    La Jordanie a critiqué ce mardi matin 27 octobre la police israélienne pour avoir empêché lundi l'installation de caméras de surveillance sur l'esplanade des Mosquées, affirmant qu'Israël n'avait « pas à se mêler » de ce dossier. L'installation de ces caméras était censée mieux contrôler la présence d'extrémistes et apaiser les tensions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.