GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: conférence à Paris sans la Russie

    media Le Quai d'Orsay, à Paris, où se retrouvent ce mardi soir 27 octobre les principaux acteurs dans le dossier syrien. Ministère des Affaires étrangères et Européennes

    La diplomatie française tente de reprendre la main dans le dossier syrien. La semaine dernière une conférence sur la Syrie s'est tenue à Vienne à l’initiative de Moscou a réuni Russes, Américains, Saoudiens et Turcs. Paris n’avait pas été convié à cet événement. Ce mardi 27 octobre, la France rend la pareille à la Russie : le Quai d’Orsay rassemble les principaux acteurs dans le dossier syrien pour tenter de trouver une issue au conflit, mais Moscou n’est pas invité.

    Dans le dossier syrien la position française est sans appel : hors de question de discuter avec le régime de Damas et encore moins d’envisager l’avenir de la Syrie avec Bachar el-Assad. Ces deux principes, la plupart des puissances occidentales y ont renoncé par pragmatisme et par réalisme. La situation en Syrie est dramatique. Il est urgent d’agir quitte à s’asseoir à la table des négociations avec Bachar el-Assad ou ses représentants, disent respectivement Berlin et Washington.

    Cette ouverture est saluée par la Russie, l’un des principaux alliés de
    Damas. Moscou est clair : il est temps de mettre un terme au chaos syrien. Pour y parvenir, le président Vladimir Poutine mène une double offensive : militaire, contre les jihadistes et les groupes rebelles en Syrie ; diplomatique, en organisant cette réunion inédite vendredi dernier 23 octobre avec les Américains, les Turcs et les Saoudiens.

    Selon une source diplomatique, il y a clairement un rapprochement international dans le dossier syrien. La France doit donc revoir sa position.

    Mais les responsables français sont catégoriques : non, c’est non. Bachar el-Assad est le problème en Syrie, il ne peut pas faire partie de la solution et, visiblement, ces alliés non plus. La Russie est exclue de la conférence ce mardi soir à Paris.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.