GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'Inde annonce avoir mené des «frappes chirurgicales» au Cachemire. «Des équipes de terroristes s'étaient positionnées dans des bases le long de la Ligne de contrôle pour rentrer clandestinement et perpétrer des attaques terroristes (en Inde). L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière» contre ces positions, a déclaré un haut responsable de l'armée indienne à New Delhi. Ces frappes ont fait «un nombre significatif de victimes», selon lui. «Les troupes pakistanaises ont répondu à des tirs indiens non provoqués sur la Ligne de contrôle», a pour sa part indiqué l'armée pakistanaise dans un communiqué, précisant que les échanges de feu ont duré entre 02h30 et 08h00 du matin et ont coûté la vie à deux soldats pakistanais.

    Moyen-Orient

    Vingt ans de la mort d'Yitzhak Rabin: Bill Clinton appelle à la paix

    media L'ancien président américain Bill Clinton a tenu un discours à Tel-Aviv dans le cadre des commémorations des vingt ans de l'assassinat de l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin. REUTERS/Baz Ratner

    Vingt ans après l'assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, un rassemblement s'est tenu à Tel-Aviv ce samedi 31 octobre à l'endroit même ou a eu lieu le meurtre. Face à des dizaines de milliers d'Israéliens, l'ancien président américain et ami de Rabin Bill Clinton a émis l'espoir que le processus de paix puisse reprendre.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

    Le chant de la paix a résonné place Rabin à Tel-Aviv, ce samedi 31 octobre. Vingt ans après, quelque 50 000 Israéliens, selon les estimations des organisateurs, se sont réunis pour commémorer l'assassinat de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, des jeunes pour la plupart. Chanteurs et orateurs se sont succédé sur la tribune, à l'endroit même où l'architecte des accords d'Oslo a prononcé son dernier discours. Invité d'honneur, Bill Clinton a exhorté les Israéliens à opter pour la voie de la paix.

    « La prochaine étape sera déterminée par votre capacité à décider si Yitzhak Rabin avait raison ou non, à partagez l'avenir avec vos voisins et à donner une chance aussi à leurs enfants, a clamé l'ex-président américain. Vous devez être en faveur de la paix. Ceux d'entre nous qui l'aimions et qui aimons votre pays prions pour que vous fassiez le bon choix. »

    Dans un discours vidéo enregistré, l'actuel chef de la Maison-Blanche Barack Obama proclame que la paix est nécessaire, juste et possible. « Une balle peut tuer un homme, affirme le président américain, mais son esprit et son rêve de paix resteront à tout jamais vivant. »

    Le président israélien Reuven Rivlin se penche lui sur la situation actuelle. « Nous sommes tous dans le collimateur de l'assassin, dit-il, mais Israël fera face aux extrémistes qui au sein de sa société incitent à la violence et profèrent des menaces. » Silencieux, mais au premier rang de ce rassemblement, le compagnon de route de Rabin Shimon Peres n'a pas été convié à prendre la parole.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.