GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nouvelles violences à Hébron, la poudrière de Cisjordanie

    media Un manifestant palestinien jetant des pierres sur des soldats israéliens, le 6 novembre 2015 à Hébron. REUTERS/Mussa Qawasma

    Une Palestinienne de 72 ans a été abattue ce vendredi 6 novembre par des soldats israéliens qui l'accusaient d'avoir mené une attaque à la voiture bélier. Le même jour, deux jeunes israéliens ont été blessés par balles. Ces violences ont eu lieu à Hébron en Cisjordanie occupée, une ville où se concentrent désormais les tensions.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    Nouvelle journée de violences au Proche-Orient. Une Palestinienne de 72 ans a été abattue, vendredi 6 novembre à Hébron, par des soldats israéliens qui l'ont accusé d'avoir mené une attaque à la voiture bélier. La ville de Cisjordanie occupée a également été le théâtre de l’agression de deux adolescents israéliens blessés par balles au Tombeau des Patriarches. L'un d'eux, âgé de 16 ans, est dans un état grave, tandis que l'autre, âgé de 18 ans, a été légèrement blessé, a fait savoir une porte-parole de l’armée. Les auteurs de l’attaque n’ont pas été identifiés.

    Hébron est avec ses 200 000 habitants la plus grande ville palestinienne de Cisjordanie. Une ville coupée en deux. Son centre historique est sous le contrôle de l'armée israélienne. Cinq cents colons y vivent retranchés, rendant la vie des Palestiniens quasiment impossible. Ces derniers n'ont pas le droit de circuler dans certaines rues et doivent passer des checkpoints pour aller chez eux, quant ils ne sont pas victimes de violences.

    Le centre d’Hébron abrite aussi un lieu saint pour les juifs et les musulmans, le Tombeau des patriarches ou Mosquée Ibrahimi. L'armée israélienne en contrôle les accès depuis qu'un extrémiste juif y a tué 29 fidèles musulmans en 1994.

    Hébron est une ville symbole de l'occupation israélienne, avec ses colons de plus en plus nombreux et radicalisés. Il y a ce lieu saint coupé en deux entre juifs et musulmans, mais aussi une forte implantation d'activistes islamistes côté palestinien. Autant de facteurs qui font de cette ville une poudrière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.