GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 3 Juillet
Lundi 4 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Au Caire, arrestation du journaliste engagé Hossam Bahgat

    media Hossam Bahgat, en photo de profil sur la page Facebook du mouvement appelant à sa libération. Facebook.

    En Egypte, la police militaire a arrêté dimanche 8 novembre le journaliste Hossam Bahgat, qu'elle accuse de « propagation de fausses nouvelles ». Convoqué dimanche matin pour interrogatoire, il a pu contacter ses avocats mais reste retenu dans les locaux de la police militaire. En octobre, Hossam Bahgat a publié un article sur la condamnation devant un tribunal militaire de 26 officiers accusés d'avoir fomenté un coup d'Etat.

    Selon les dernières informations, la justice militaire a ordonné la détention de Hossam Bahgat pour quatre jours. Il est inculpé de « propagation de fausses nouvelles », suite à la publication d'un article sur les militaires. L'ancien fondateur de l'ONG de droits de l'homme Initiative égyptienne des droits personnels écrit depuis 2014 pour le site d'information Mada Masr.

    Pour Frances Salinié, coordinatrice de l'Egypte chez Amnesty international France, cette arrestation est un coup porté à la liberté d'expression. Elle se dit, au nom d'Amnesty, « vraiment horrifiée, anéantie, parce que nous connaissons bien Hossam Bahgat depuis des années. C’est un homme extraordinaire, brillant, courageux et un défenseur des droits humains depuis fort longtemps. »

    « Nous sommes très inquiets »

    « Dans une certaine mesure, continue Frances Salinié, je ne suis pas si étonnée de cette arrestation, quand on voit ce qui se passe en Egypte. C’est encore un coup porté à la liberté d’expression. Il a publié une série d’enquêtes à propos de l’armée et des procès militaires. Et ils vont se servir de la loi antiterroriste pour l’accuser de terrorisme, de nuire à l’Egypte. »

    « Nous demandons bien sûr sa libération. Nous demandons aussi que la liberté d’expression soit rétablie en Egypte. Nous voyons trop souvent des arrestations de journalistes. Il y en a eu trois qui ont été libérés récemment, mais il en reste encore une centaine, au moins, qui sont encore en prison sans avoir un procès, et pour des raisons qui ne tiennent absolument pas debout. Nous sommes très inquiets pour lui », conclut-elle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.