GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: double attentat meurtrier dans le fief du Hezbollah à Beyrouth

    media Des magasins pulvérisés et des flaques de sang au milieu de voitures détruites, alors que des centaines de personnes se trouvaient à proximité des lieux. REUTERS/Hasan Shaaban

    Plus de 40 personnes ont été tuées dans un double attentat-suicide contre un fief du Hezbollah au sud de Beyrouth, selon la Croix-Rouge libanaise. Le bilan fait également état pour l'instant de 200 blessés. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque dans un communiqué.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Deux kamikazes ont choisi de faire détoner leurs ceintures d'explosifs à une heure de pointe devant un centre commercial du quartier de Bourj-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth.

    Les explosions, survenues à moins d'une minute d'intervalle, ont provoqué des dégâts considérables dans ce fief du Hezbollah. Le souffle des déflagrations a arraché les devantures des magasins, endommagé les façades des immeubles et a provoqué des incendies dans les voitures stationnées dans la rue visée. Des corps ensanglantés gisaient sur la chaussée.

    Dans la confusion qui a suivi le double attentat, des combattants du Hezbollah et des soldats de l'armée libanaise ont bouclé le quartier. Des sources proches du Hezbollah ont annoncé qu'un troisième kamikaze a été abattu avant qu'il ne parvienne à actionner le détonateur de sa ceinture explosive. Un quatrième kamikaze aurait pris la fuite, selon les mêmes sources. Mais cela n'a pas empêché des centaines de personnes de se rendre sur les lieux de l'attentat, au risque de gêner les opérations de secours.

    Cet attentat, le plus violent qui a frappé le Liban ces dernières années, a provoqué une vive émotion dans le pays et a été fermement condamné par l'ensemble de la classe politique libanaise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.