GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: une fosse commune découverte dans la ville libérée de Sinjar

    media Un membre des forces kurdes contemple la ville de Sinjar reprise aux mains du groupe Etat islamique, le 13 novembre 2015. REUTERS/Ari Jalal

    Une fosse commune a été découverte samedi 14 novembre dans la ville libérée de Sinjar au nord de l’Irak. Elle pourrait contenir les dépouilles de plus de 70 femmes du peuple yézidi, persécuté par le groupe Etat islamique.

    Après la libération vendredi 13 novembre de la ville de Sinjar, au nord de l’Irak, des mains de l’organisation Etat islamique, les forces kurdes continuent d’inspecter la ville pour désactiver les bombes placées un peu partout par le groupe terroriste. Les soldats ont découvert samedi une fosse commune. Elle pourrait contenir les corps de plus de 70 femmes yézidies, communauté majoritaire dans la région.

    Colliers, chaussures et mèches de cheveux ont été retrouvés derrière un grand bâtiment universitaire à l’est de Sinjar. Ils sont caractéristiques des atours des Yézidis. Le charnier est aujourd’hui recouvert d’herbe. Selon Hussein Haffoun, responsable des recherches, la tuerie aurait eu lieu en août 2014.

    C’est une nouvelle preuve des massacres racontés par les rescapées du groupe jihadiste. Selon ces témoignages, les combattants de Daech sélectionnent les jeunes femmes pour les utiliser comme esclaves sexuelles et tuent les plus âgées. Le peuple yézidi est particulièrement persécuté par les terroristes. De par leur religion, ses membres sont considérés comme des adorateurs du diable.

    Avec la libération des territoires du Sinjar, de nombreuses fosses communes de ce type ont déjà été retrouvées. Les autorités craignent d’en découvrir encore plus d’une centaine. Ces preuves pourraient permettre de faire reconnaître un génocide yézidi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.