GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d'union nationale il y a deux mois. Comme prévu, les député ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s'abstenant.

    Dernières infos
    • Mali: l'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'à fin mars 2017 (officiel)
    Moyen-Orient

    Liban: plusieurs personnes qui préparaient des attentats arrêtées

    media Plusieurs arrestations ont eu lieu dans les milieux jihadistes depuis l'attentat du 12 novembre dans la banlieue sud de Beyrouth. REUTERS/Aziz Taher

    Au Liban, les services de sécurité ont arrêté ces derniers jours plusieurs membres présumés du groupe Etat islamique et d'al-Qaïda suspectés de préparer des attaques terroristes, dont des attentats-suicides.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Le coup de filet opéré par les forces de l'ordre a permis de déjouer plusieurs attentats et d'arrêter un certain nombre de suspects. La Sûreté générale a annoncé avoir arrêté, jeudi, un jihadiste du Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. Ce suspect de nationalité libanaise a reconnu avoir préparé un attentat-suicide à l'aide d'une ceinture d'explosifs.

    Ce vendredi, c'est l'armée libanaise qui a annoncé avoir appréhendé un terroriste présumé à Tripoli, la deuxième ville du pays, au Liban-Nord.

    En début de semaine, les services de sécurité avaient arrêté un suspect jugé dangereux, membre du groupe Etat islamique. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui des armes, des explosifs et des billes en fer en quantités suffisantes pour fabriquer des dizaines de vestes et de ceintures explosives.

    Le réseau responsable du double attentat du 12 novembre démantelé

    Quarante-huit heure après le double attentat-suicide dans la banlieue sud de Beyrouth, le 12 novembre, revendiqué par le groupe EI, les services de sécurité avaient réussi à démanteler le réseau responsable de ces attaques. Huit suspects, des Libanais mais aussi des Palestiniens et des Syriens ont été arrêtés.

    Quarante trois personnes ont été tuées et 250 autres blessées dans cet attentat perpétré par deux kamikazes.

    Ces succès sont le résultat d'une étroite coopération entre les différents services de sécurité et d'un échange d'informations inédit avec le Hezbollah.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.