GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: John Kerry réaffirme son soutien à Benyamin Netanyahu

    media Le Premier ministre israélien a rencontré John Kerry, à Jérusalem, le 24 novembre 2015. REUTERS/Jacquelyn Martin

    John Kerry est au Proche-Orient pour tenter d'apaiser les violences qui ont fait plus d'une centaine de morts, dont une majorité de Palestiniens, depuis début octobre. Avant de voir dans la soirée le président palestinien Mahmoud Abbas, le secrétaire d'Etat américain rencontrait ce matin du 24 novembre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Et il a fermement condamné « les actes de terrorisme contre des innocents ».

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    Aux côtés de Benyamin Netanyahu, John Kerry exprime son soutien total à Israël. Aucun mot pour les Palestiniens, aucun mot sur l'occupation israélienne ou la colonisation. Le secrétaire d'Etat américain se contente de fustiger les attaques contre les Israéliens qu'il qualifie d'actes de terrorisme.

    « Personne au monde ne devrait vivre avec la violence au quotidien, avec des attaques dans la rue, au couteau ou aux ciseaux ou avec des voitures. Aujourd'hui, j'exprime ma condamnation totale pour tout acte de terrorisme qui coûte la vie à des innocents et qui perturbe la vie quotidienne d'une nation », a-t-il notamment déclaré.

    De son côté Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, tente, comme à son habitude, de mettre sur le même plan les violences au Proche-Orient et les attentats islamistes dans le monde.

    « Il ne peut y avoir aucune paix lorsqu'il y a une vague de terreur. Ici pas plus qu'ailleurs dans le monde où il y a des assauts de la part d'islamistes militants et de forces de la terreur  », affirme-t-il.

    John Kerry est venu au Proche-Orient pour tenter de calmer la situation, mais la tâche est difficile. « L'atmosphère n'est pas aux concessions », a-t-il reconnu avant son arrivée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.