GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    La 3G arrive en Cisjordanie

    media L'absence d'accès 3G et de ses capacités de transmission de données était considérée comme un frein sérieux à l'économie palestinienne. Getty Images

    Après presque 10 ans de discussions, les Palestiniens vont enfin pouvoir accéder à la 3G. La troisième génération de réseau qui permet d'accéder à Internet sur son téléphone portable avait été bloquée par Israël officiellement pour des « raisons de sécurité ». L'interdiction a été finalement levée la semaine dernière et un accord a été conclu entre Israéliens et Palestiniens.

    De notre correspondant à Ramallah,

    Les autorités israéliennes et palestiniennes ont fait savoir jeudi 19 novembre qu'elles avaient trouvé un terrain d'entente sur le dossier de la 3G. Il aura fallu quasiment 10 ans de négociations. La technologie 3G existe depuis le début des années 2000 et elle s'est développée un peu partout dans le monde. Depuis une décennie donc les Palestiniens réclamaient ce droit. Mais Israël qui occupe militairement la Cisjordanie refusait la construction des antennes en ce sens. Il a fallu les pressions de l'agence des Nations unies pour les télécommunications pour qu'Israël autorise finalement les Palestiniens à consulter Internet et leurs e-mails en dehors de chez eux. Cela devrait être effectif d'ici moins d'un an, a promis le ministre palestinien des Télécommunications.

    Gaza n'est pas concernée par l'accord sur la 3G

    D'ici mi-2016, les Palestiniens pourront surfer sur leur téléphone portable. Les Palestiniens oui, mais pas tous les Palestiniens : l'accord concerne uniquement la Cisjordanie. Gaza, l'enclave palestinienne dirigée de fait par le Hamas depuis 2007, n'a pas été incluse dans la négociation. Les Gazaouis n'auront pas le droit à la 3G pour le moment. Autre détail qui a son importance dans le texte : les nouvelles antennes serviront aux réseaux palestiniens, mais pourront aussi être utilisées par les opérateurs israéliens. Les principales sociétés israéliennes ont déjà leurs propres antennes en Cisjordanie. Elles sont utilisées par les 400 000 colons qui vivent illégalement sur place. Les Palestiniens ont dû en quelque sorte accepter une pérennisation des installations pour les colons.

    La 3G comme facteur de développement économique de la Cisjordanie

    L'argument mis en avant par les autorités palestiniennes, c'est l'impact économique attendu dès que la 3G sera développée. Selon une étude publiée début novembre, l'absence de 3G dans les Territoires palestiniens fait perdre environ 100 millions de dollars soit 94 millions d'euros à l'économie palestinienne chaque année. Les autorités palestiniennes espèrent que des emplois seront créés avec l'apparition de l'Internet sur mobile. Cela pourrait être bénéfique dans le secteur informatique où tout un tas d'applications pourraient être développées. Mais cela devrait aussi favoriser les opérateurs palestiniens. Leurs prix devraient baisser et ils seraient enfin compétitifs face aux opérateurs israéliens qui séduisent une partie des habitants palestiniens y compris en Cisjordanie. Des Palestiniens qui veulent à tout prix utiliser la 3G.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.