GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Turquie: le bâtonnier de Diyarbakir tué par balle

    media Le bâtonnier de Diyarbakir, Tahrir Elçi, le 30 octobre dernier alors qu'il attendait à l'époque son procès pour « apologie du terrorisme ». Il a été tué ce samedi lors d'une déclaration à la presse. RFI/ Nicolas Falez

    A Diyarbakir, dans l'est de la Turquie, un célèbre avocat kurde a été tué par balle ce samedi, alors qu'il donnait une conférence de presse. Tahir Elçi était une personnalité importante de la société kurde, et a été assassiné dans un échange de coups de feu entre des hommes armés et des policiers. Selon les officiels, une opération est en cours pour retrouver les assaillants. Des rassemblements spontanés ont eu lieu devant l'hôpital où il a été transporté, et devant la morgue de la ville.

    Avec notre correspondant en TurquieAlexandre Billette

    Bâtonnier du barreau de Diyarbakir et figure de la société civile kurde, Tahir Elçi était la bête noire du président Recep Tayyip Erdogan. Et pour cause, il avait affirmé sur une chaîne de télévision que le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, ne pouvait pas être considéré comme « une organisation terroriste ». Interrogé par RFI le 30 octobre dernier, il était à l'époque dans l'attente de son procès pour apologie du terrorisme.

    Echange de tirs

    Son arrestation à son bureau, en pleine nuit, avait d'ailleurs soulevé la controverse. C'était la première fois en Turquie qu'un bâtonnier était ainsi arrêté comme un simple malfaiteur. Tahir Elçi avait pourtant depuis des mois appelé le PKK à abandonner la lutte armée, « seule voie possible pour relancer le processus de paix » estimait-il.

    Selon les témoins sur place ce samedi midi, il a été tué d'une balle en pleine tête alors qu'il tenait un point de presse dans le quartier de Sur à Diyarbakir. Un échange de coups de feu impliquant des policiers a éclaté. Un policier a d'ailleurs également été tué et au moins deux journalistes ont été blessés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.