GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Aujourd'hui
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: trois responsables financiers du groupe EI tués par la coalition

    media Washington et Paris ont annoncé ces dernières semaines un redoublement des bombardements pour toucher le groupe Etat islamique au portefeuille. AFP PHOTO / ECPAD

    Le Pentagone a annoncé jeudi la mort, fin novembre, de trois responsables financiers du groupe Etat islamique dans les bombardements de ces dernières semaines en Irak. Cette nouvelle positive pour la coalition qui mène des raids aériens dans le pays semble correspondre à l’intensification des bombardements annoncés après les attentats de Paris.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Washington et Paris ont annoncé ces dernières semaines un redoublement d’efforts pour toucher le groupe Etat islamique au portefeuille, pour perturber leurs flux financiers.

    La mort de trois hauts responsables terroristes annoncée par le Pentagone sert cet objectif, expliquait jeudi le colonel Steve Warren, lors d’une conférence de presse tenue de Bagdad. « Nous avons récemment conduit des raids contre trois responsables financiers du groupe Etat islamique. Leur élimination va gêner leur capacité de gestion et de recrutement des troupes et perturber le financement de leurs efforts », a affirmé le porte-parole de la coalition militaire à Bagdad.

    Qui sont les terroristes tués ?

    Les trois terroristes tués sont Abou Salah, Abou Maryam et Abou Rahman al Tunisi.
    Abou Salah, 42 ans, présenté par le Pentagone comme l’un des plus importants financiers de l’organisation jihadiste, est passé par l’école terroriste al-Qaïda. Il était sur la liste noire américaine.

    Abou Maryam est dépeint comme un spécialiste de l’extorsion de fonds, et Abou Rahman al Tunisi, comme un chargé des transferts de devises et de l’approvisionnement en armes.

    Le colonel Warren donne peu de détails sur les opérations qui ont conduit à la mort des trois terroristes. On ne sait pas dans quelle mesure les forces spéciales américaines déployées en Irak ont joué un rôle de renseignements qui a conduit à la désignation de ces cibles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.