GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La trêve vole en éclats au Yémen

    media Vendredi 18 décembre lors de l'offensive des loyalistes au Yémen. REUTERS/Ali Owidh

    La trêve au Yémen, censée aider les négociations de paix en Suisse, semblait avoir volé en éclats vendredi 18 décembre avec une offensive des loyalistes et des tirs rebelles de missiles sur l'Arabie saoudite voisine. Le porte-parole de la rébellion houthie et membre de la délégation en Suisse, Mohammed Abdel Salam, a d'ailleurs affirmé que son camp « protestait » auprès de l'ONU contre les violations.

    Le président américain Barack Obama, dès vendredi, avertissait : il est « urgent » que le cessez-le-feu, quotidiennement violé depuis son entrée en vigueur mardi, soit respecté pour permettre une « désescalade significative » du conflit. Peine perdue.

    La trêve était entrée en vigueur au début de négociations sous l'égide de l'ONU entre pouvoir et rebelles, pour trouver une issue à plus de huit mois de conflit. Les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite, ont repris en 24 heures deux villes aux rebelles chiites Houthis, dans le nord du Yémen.

    Elles ont reconquis Hazm, chef-lieu de la province de Jawf. La veille, les forces progouvernementales avaient pu reprendre Haradh. Avec la prise de cette ville, les loyalistes sont désormais à quelques kilomètres du port de Midi la mer Rouge, sous contrôle des Houthis depuis 2010, selon des sources militaires.

    En réponse aux assauts, les rebelles ont tiré eux deux missiles balistiques en direction de l'Arabie saoudite, selon un communiqué de la coalition. Un missile a été intercepté par la défense anti-aérienne, tombant dans la province de Marib, et un autre s'est abattu dans la région saoudienne de Najrane, à la frontière avec le Yémen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.