GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Moyen-Orient

    Mort de Samir Kantar: montée de tension entre Israël et le Liban

    media Le bâtiment visé par un raid israélien dans lequel Samir Kantar, figure du Hezbollah, a été tué, près de Damas. Photo prise le 20 décembre 2015. AFP PHOTO / LOUAI BESHARA

    La tension est dangereusement montée entre Israël et le Liban dimanche soir après la mort d'une figure emblématique du Hezbollah, Samir Kantar, tué samedi par un raid israélien près de Damas. Tsahal a riposté après la chute de plusieurs roquettes sur le nord du pays en tirant des obus contre le sud du Liban, et l'aviation israélienne a survolé Beyrouth et la partie méridionale du pays.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Huit obus israéliens de gros calibre se sont abattus au sud de la ville portuaire de Tyr, au sud du Liban, sans faire de victime. Les projectiles ont visé des vallons d'où des roquettes auraient été tirées, dimanche après-midi, sur le nord d'Israël. Dans le même temps, l'aviation israélienne a survolé la partie méridionale du pays ainsi que la banlieue sud de Beyrouth, le fief du Hezbollah.

    Ces incidents sont intervenus au lendemain de la mort de Samir Kantar, une figure emblématique du Hezbollah, tué samedi soir par un raid israélien dans la ville de Jaramana, au sud de Damas. Samir Kantar a passé trente ans dans les prisons israéliennes avant d'être libéré en juillet 2008 dans le cadre d'un échange de prisonniers.

    Déclaration d'Hassan Nasrallah

    Selon des sources bien informées à Beyrouth, l'ancien détenu était chargé par le Hezbollah de former des groupes de résistants anti-israéliens dans le plateau syrien du Golan, occupé par Israël en 1967. Ses origines druzes, comme la plupart des habitants de cette région, lui ont permis d'établir de nombreux contacts et de recruter dans ces milieux. Plusieurs hauts responsables du mouvement qu'il a fondé seraient morts avec lui.

    Samir Kantar est l'un des plus hauts responsables du Hezbollah tués en Syrie. Le chef du parti, Hassan Nasrallah, doit prendre la parole, ce lundi soir, pour commenter sa disparition.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.