GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Collision de Millas: le pronostic vital de six victimes encore engagé (procureur)
    • Trois Palestiniens tués par des tirs israéliens dans les Territoires
    • Pays-Bas: la police militaire tire sur un homme armé d'un couteau à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol (police)
    • Réforme de la zone euro: Angela Merkel et Emmanuel Macron veulent atteindre une position commune en mars 2018
    • Royaume-Uni: le prince Harry épousera Meghan Markle le 19 mai à Londres (officiel)
    Moyen-Orient

    Le gouvernement israélien vote un plan d'aide économique aux Arabes

    media Selon un communiqué du bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, le plan concernera notamment l'éducation, les transports, l'emploi, les infrastructures, la culture et le sport. REUTERS/Dan Balilty

    En Israël, le gouvernement a approuvé un plan d'aide aux Arabes israéliens. Ces descendants de Palestiniens restés sur leur terre à la création d'Israël en 1948, constituent un cinquième de la population et s'estiment discriminés.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    Le plan d'aide aux Arabes israéliens s'étalera sur 5 ans et coûtera entre 2 et 3 milliards et demi d'euros. Il concernera l'éducation, l'emploi, les infrastructures, ou encore le logement. Reste à déterminer comment les fonds seront précisément alloués.

    Ce plan devrait permettre d'améliorer les conditions de vie des Arabes israéliens. Souvent pauvres, ces descendants de Palestiniens qui constituent un cinquième de la population israélienne, dénoncent une politique de discrimination à leur égard.

    L'attitude des dirigeants israéliens n'y est pas pour rien. Lors des dernières élections par exemple, le Premier ministre Benyamin Netanyahu avait mis en garde contre un « vote massif des Arabes » : des propos choquants qui avaient provoqué un tollé. « Nous n'avons pas d'illusion sur les politiques racistes du gouvernement actuel », a déclaré Ayman Odeh, le leader des députés arabes israéliens au Parlement. Il a accueilli le plan d'aide avec prudence. « C'est le résultat d'une longue bataille, elle n'est pas terminée ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.