GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Irak: une ambassade saoudienne à Bagdad après 25 ans d'absence

    media Une vue du marché de Shorja, dans le centre de Bagdad, la capitale irakienne, le 28 juin 2014. REUTERS/Ahmed Saad

    Vingt-cinq ans après avoir fermé sa représentation diplomatique à Bagdad, l’Arabie Saoudite rouvre une ambassade en Irak. Un pas important sur fond de mobilisation internationale contre le groupe Etat Islamique.

    L'Arabie saoudite avait fermé son ambassade à Bagdad pendant la première guerre du Golfe au début des années 1990 à l'époque de l'invasion du Koweït par l'Irak de Saddam Hussein.

    En 2003, la seconde guerre du Golfe chasse le dirigeant irakien, mais l'Arabie saoudite se méfie du nouveau pouvoir qui se met en place à Bagdad où c'est désormais la majorité chiite du pays qui gouverne.

    Ce nouvel Irak est proche de l'Iran, grand rival régional du royaume saoudien et l'Arabie saoudite n'apprécie pas de voir la minorité sunnite irakienne marginalisée...
    Aujourd’hui, c’est l'émergence du groupe Etat Islamique en Syrie et en Irak qui a poussé l'Arabie saoudite à revoir sa position et à annoncer dès 2014 le retour d'un ambassadeur à Bagdad.

    L'organisation jihadiste contrôle en effet de vastes régions en Irak et le royaume saoudien est l'un des pays membres de la coalition internationale qui lutte contre le groupe Etat Islamique.

    L'apparition de cet ennemi commun permet un rapprochement mesuré entre l'Arabie saoudite et l'Irak. Pourtant, en annonçant il y a quelques semaines la formation de leur propre coalition de pays musulmans décidés à lutter contre le terrorisme, les Saoudiens avaient diffusé une liste de 34 Etats sunnites et l’Irak n’en faisait pas partie. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.