GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: le groupe EI multiplie les attaques dans la région d’al-Anbar

    media Un véhicule des forces de sécurité irakiennes dans la ville de Ramadi, le 3 janvier 2016. REUTERS/Stringer

    Les forces irakiennes peinent à contrôler la totalité de la ville de Ramadi à l’ouest de Bagdad, alors qu’elle était annoncée comme reprise par les forces irakiennes il y a une semaine.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferat

    La libération de la ville a été proclamée la semaine dernière, avec même la visite du Premier ministre irakien sur place. Depuis les choses avancent très lentement et l’organisation Etat islamique multiplie même les attaques à travers toute la région d’al-Anbar.

    C’est un peu la tactique du frelon.

    Lundi 4 janvier, il y a eu des attaques de l’EI sur Nikhaib à la frontière entre al-Anbar et Kerbala, et également autour de la ville de Haditha. Dimanche 3 janvier, les attaques ont eu lieu à la frontière avec Salah Eddine. Plusieurs kamikazes se sont lancés en voiture sur la base militaire de Speicher. L’EI s’est enorgueilli d’avoir détruit ou saisi plus de cents véhicules blindés à la 10e division irakienne au nord de Ramadi.

    Aujourd’hui, l’armée irakienne contrôle toujours le centre-ville de Ramadi, mais là encore l’EI multiplie les attaques. Les forces irakiennes avancent, mais lentement, à cause des kamikazes et des explosifs posés et cachés un peu partout.

    Le Pentagone s’est félicité ce lundi de la reprise de Ramadi tout en soulignant que le travail était loin d’être terminé. Le soutien aérien de la coalition continue. Dimanche, 25 cibles ont été détruites principalement dans la région d’al-Anbar.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.