GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les armes chimiques déclarées par la Syrie totalement détruites

    media Près de 1 000 tonnes d'armes chimiques déclarées par le régime syrien ont été détruites. REUTERS/Arben Celi

    La totalité de l'arsenal d'armes chimiques déclarées par la Syrie en 2013 et saisi par la communauté internationale a été détruit, selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Cette opération se termine avec un an et demi de retard puisqu’à l’origine juin 2014 avait été fixé comme date limite pour ce processus de destruction assuré par les Etats-Unis et plusieurs pays européens. Selon le spécialiste, Jean-Pascal Zanders, le démantèlement des plus de 1 000 tonnes d’armes chimiques syriennes a été très compliqué.

    Dans les mois et les années passées, on a vu l'usage de produits toxiques industriels comme le chlore utilisés comme armes chimiques, et je crains que cela puisse encore continuer en Syrie.
    Jean-Pascal Zanders Directeur de l’ONG The Trench, dédiée au désarmement chimique et biologique 06/01/2016 - par Sami Boukhelifa Écouter

    L'OIAC, qui a supervisé la destruction des stocks d'armes déclarées par Damas en septembre 2013 sous la pression internationale, continue d'alerter sur l'usage des cas de recours au gaz sarin. L'organisation a fait état depuis des mois du recours persistant au gaz sarin, au gaz moutarde ou au chlore dans les combats qui ravagent la Syrie depuis cinq ans.

    Elle ne s'est cependant pas prononcée sur l'origine de ces attaques chimiques et n'a accusé formellement ni le régime de Bachar el-Assad, ni les groupes rebelles modérés, ni le groupe Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.