GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Mai
Mardi 23 Mai
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
Aujourd'hui
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Au moins 20 personnes ont été tuées ce vendredi 26 mai en Egypte dans l'attaque par des hommes armés d'un bus transportant des chrétiens, ont indiqué des responsables et la télévision d'Etat. Cette attaque, qui a eu lieu dans la province de Minya, au sud du Caire, intervient un mois et demi après des attentats contre deux églises coptes, qui avaient fait 45 morts et avaient été revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique.

    Moyen-Orient

    Syrie: des civils tués dans des raids russes contre une prison d'al-Qaïda

    media Plusieurs personnes ont été tuées lors de raids russes, selon des activistes, dans la ville de Maaret al-Noomane (nord-ouest) dans la province syrienne d'Iblid, le 9 janvier 2016. REUTERS/Khalil Ashawi

    Des civils ont péri samedi dansun raid de l'aviation russe en Syrie. La bilan des frappes russes contre un immeuble utilisé par le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, comme prison à Maaret al-Noomane (nord-ouest) n'a cessé de s'alourdir. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) parle de 57 morts samedi soirée.
     

    Maarate al-Noomane a été visée par les bombardements russes. Cette ville est située au nord du pays à mi-chemin entre Alep la grande métropole du nord et Hama.
    Elle est en partie contrôlée par le Front al-Nosra, autrement dit al-Qaïda en Syrie.

    Selon l’OSDH, l’Organisation syrienne des droits de l’homme, ce sont les chasseurs bombardiers russes qui ont mené l’opération dans cette région. Ils ont donc visé un bâtiment contrôlé par les jihadistes du Front al-Nosra et qui leur servait de prison.

    L’Organisation syrienne des droits de l’homme, basée à Londres, dispose d’un vaste réseau de militants de l’opposition en Syrie. Ce sont ces militants également qui font circuler l’information autour de ce raid sur les réseaux sociaux. Ils affirment que cette prison se trouvait près du marché de la ville de Maaret al-Noomane.

    Derrière les barreaux étaient enfermés des civils arrêtés par les jihadistes. Bilan du raid tous ces détenus auraient été tués. Plusieurs combattants du Font al-Nosra auraient également trouvé la mort dans cette attaque.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.