GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Arye Deri, repris de justice, nommé ministre de l’Intérieur

    media Arye Deri a occupé les fonctions de ministre de l'Economie puis de la Périphérie au sein de l'actuel gouvernement Netanyahu. AFP PHOTO / POOL / JIM HOLLANDER

    En Israël, le chef du parti religieux ultra-orthodoxe, Arye Deri, 56 ans, a été nommé ce dimanche 10 janvier ministre de l'Intérieur. Un poste qu'il avait dû abandonner pour purger une peine de prison pour corruption. Il avait en effet déjà occupé le poste de ministre de l'Intérieur de 1988 à 1993. Il a ensuite été condamné en 2000 à trois ans de prison pour avoir touché un pot-de-vin de 155 000 dollars, ainsi que pour fraude et abus de confiance. Sa peine avait été réduite pour « bonne conduite ».

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Vingt-deux ans après, Arye Deri retrouve le poste qu'il avait été contraint d'abandonner après avoir été accusé de corruption, de fraude et d'abus de pouvoir. Condamné à trois ans de prison en 2000, il avait également été éloigné de la vie publique pour une période de sept ans sur ordre du tribunal.

    Enfant prodige de la vie politique israélienne, devenu ministre de l'Intérieur une première fois à 29 ans, le rabbin Deri appartient au parti ultra-orthodoxe séfarade Shass. Réélu à la Knesset en 2015, il a occupé les fonctions de ministre de l’Economie puis de la Périphérie au sein de l'actuel gouvernement de Benyamin Netanyahu. Un portefeuille qu'il continuera à gérer après son retour au ministère de l'Intérieur.

    Si sa nomination s'est faite sans problème au sein du gouvernement, les choses risquent d'être plus compliquées lors du vote à la Knesset cette semaine pour entériner le remaniement ministériel. Plusieurs ONG israéliennes ont également l'intention d'introduire un recours auprès de la Cour suprême pour tenter d'annuler la décision.

    Le portefeuille de l'Intérieur s'est libéré le mois dernier. Le ministre en place, Silvan Shalom, a été contraint de démissionner après avoir été accusé par plusieurs femmes de viols et de harcèlement sexuel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.