GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: un centre médical de MSF touché par un missile

    media Le gouvernorat de Saada, dans le nord du Yémen. Google Maps

    Un missile a touché dimanche 10 janvier un centre médical utilisé par Médecins sans frontières (MSF) au Yémen. Bilan: 4 morts et dix blessés. Parmi les blessés, deux membres du personnel MSF se trouvent dans un « état critique ».
     

    Un projectile est tombé sur l’hôpital Shiara dans le district de Razeh, où MSF intervient depuis novembre 2015, indique Médecins sans frontières dans un communiqué.

    Razeh, dans la province de Saada (nord), est une zone contrôlée par les rebelles chiites Houthis en guerre contre les forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

    « MSF ne peut confirmer l’origine de l’attaque, mais des avions ont été vus survolant l’hôpital à ce moment-là. Au moins un autre projectile est tombé près de l’hôpital. Le nombre de victimes est susceptible d’augmenter, car il pourrait y avoir encore des personnes sous les décombres », précise l'organisation. 

    MSF condamne l'attaque et appelle les protagonistes à la « nécessité de respecter les patients et les installations médicales ». « Il n'y a aucune possibilité pour ceux qui ont des capacités de lancer des raids aériens ou de tirer des missiles d'ignorer », affirme Raquel Ayora, qui dirige les opérations de MSF au Yémen, car l'organisation fournit régulièrement aux belligérants les positions GPS de ses installations.

    La troisième attaque contre les installations de MSF

    Il s'agit de la troisième attaque contre des installations de ml'organisation, précise le communiqué. Le 27 octobre, l'hôpital Hayadin avait été détruit par un raid aérien de la coalition arabe, dans la même province de Saada, sans faire de victimes. En décembre, MSF avait accusé l'aviation de la coalition arabe d'avoir frappé l'une de ses cliniques mobiles à Taëz (sud-ouest), faisant neuf blessés, dont deux employés de l'organisation. La coalition arabe avait alors promis d'enquêter.

    Frappe aérienne ou roquette ? 

    Pour la moitié des gens, il s’agit d’une frappe depuis un avion. On a vu toute la matinée des avions survoler l’hôpital. Il y a des gens qui disent qu’il s’agit d’un tir de roquette. C’est la troisième fois pour MSF. On était en train de réhabiliter l’hôpital, parce qu’il avait déjà été frappé. Comme vous pouvez l’imaginer, pour nous c’est une frustration énorme. On essaie de parler avec tous les acteurs de l’importance de respecter la population...
    Teresa San Cristóbal, coordinatrice de l'unité urgences de MSF au Yémen 10/01/2016 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Le communiqué de MSF: un autre hôpital MSF bombardé au Yémen

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.