GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    En Irak, la coalition bombarde le «cash» du groupe Etat islamique

    media La coalition frappe le groupe Etat islamique au portefeuille pour tenter de réduire son influence. Reuters

    En Irak, la coalition internationale a bombardé ce lundi 11 janvier 2016 une réserve d'argent liquide du groupe Etat islamique à Mossoul, dans le nord du pays.

    Selon un responsable américain, deux bombes de 900 kilos ont été utilisées à Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak aux mains du groupe Etat islamique.

    Lorsqu’ils s’étaient emparés de Mossoul en juin 2014, les jihadistes avaient fait main basse sur tout l'armement de l'armée irakienne qui avait fui les lieux, mais aussi sur les coffres de la banque locale. Le magot s'élevait à plusieurs millions de dollars. En contrôlant la ville, l'organisation Etat islamique a aussi mis la main sur plusieurs champs pétrolifères dont elle tire aujourd’hui des millions de dollars chaque mois en vendant sa production.

    La coalition cherche donc à réduire l'influence du mouvement terroriste en éliminant ses chefs, mais aussi en asséchant ses ressources financières. En Irak et en Syrie, la coalition vise particulièrement les réserves de cash, l'essentiel des transactions financières de l'organisation se faisant en liquide, mais aussi les infrastructures pétrolières et les camions-citernes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.