GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: la justice saoudienne s'acharne sur les Badawi

    media Samar Badawi, lauréate 2012 des International Women of Courage, entourée de Michelle Obama et Hillary Clinton, le 8 mars 2012. Wikipedia

    Samar Badawi, la soeur du blogueur saoudien Raif Badawi, a été à son tour arrêtée en Arabie saoudite par la police qui lui reproche d'avoir animé le compte Twitter de son ex-mari, militant des droits de l'homme et lui aussi emprisonné. Amnesty International parle de «nouveau recul alarmant pour les droits de l'homme en Arabie Saoudite».

    Après Raif Badawi, le blogueur saoudien condamné à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouet, Samar Badawi, sa soeur, a été arrêtée à son tour. Les autorités saoudiennes l’ont appréhendée puis finalement relâchée. Elles lui reprochent d’avoir animé le compte de Waleed Abdul Khair, son ex-mari, militant des droits de l’homme.

    Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Samar Badawi, même libre, doit encore subir des interrogatoires à partir de demain.

    Nicolas Krameyer, responsable du programme liberté d’expression à Amnesty International 13/01/2016 - par RFI
    Samar Badawi n'est pas seulement la soeur de Raif Badawi, elle est aussi une grande militante des droits humains et notamment des droits des femmes en Arabie saoudite. Elle a été l'une des premières à tenter de se présenter aux élections locales en Arabie saoudite, ce qui lui avait valu à l'époque de nombreuses critiques. Elle a fait partie de la campagne «Women to drive» pour demander à ce que les femmes puissent conduire seule. Elle avait aussi contesté le statut des femmes en Arabie saoudite en demandant la levée de la tutelle de son père sur les décisions la concernant. C'est donc une activiste des droits humains de très longue date. Elle est aussi l'ex-femme de Waleed Abdul Khair qui est l'un des principaux défenseurs des droits humains emprisonné en Arabie saoudite et condamné en vertu d'une législation antiterroriste complètement absurde.
    Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.