GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'armée syrienne reprend la ville stratégique de Salma, dans l'Ouest

    media Les forces loyalistes à Bachar el-Assad célèbrent leur victoire dans la ville stratégique de Salma, dans la province de Lattaquié, le 12 janvier 2016. STRINGER / AFP

    Les forces du régime syrien se sont emparées mardi 12 janvier de la localité stratégique de Salma, principal bastion rebelle dans la province de Lattaquié, dans l'ouest du pays. Il s'agit de la plus importante victoire des forces gouvernementales depuis le début de l'intervention, en Syrie fin septembre, de la Russie en soutien au régime.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    La reprise de Salma par les troupes syriennes est un enjeu majeur pour la sécurisation de la province de Lattaquié, région natale et fief de Bachar el-Assad. C'est ce qui explique les moyens déployés par le régime et ses alliés pour y parvenir.

    Un corps d'armée a été spécifiquement créé pour les besoins de cette la bataille. Il est composé d'unités spécialisées dans les combats de montagne et dispose d'armements sophistiqués. Ces troupes sont appuyées par la milice supplétive des forces de défense nationale et des unités du Hezbollah libanais.

    La puissance de feu utilisée montre la détermination du régime et de ses alliés. Lors du dernier assaut qui a débuté lundi, l'aviation russe a mené près de 120 raids sur les collines entourant Salma, considérée comme la capitale des rebelles dans le nord-ouest du pays. Dans le même temps, l'artillerie et les lance-roquettes multitubes déversaient un feu d'enfer.

    Avec la reconquête de Salma, le régime syrien est en passe de chasser les rebelles de toute la province de Lattaquié. Il lui reste à reprendre la région de Rabiha, non loin de la frontière avec la Turquie, pour parvenir à cet objectif. Cette avancée donne à l'armée syrienne un avantage pour intensifier son offensive dans le nord de la Syrie, avec pour prochaine cible la ville stratégique de Jisr al-Choughour, frontalière de la Turquie.


    ■ Contexte

    Une rencontre entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU doit se tenir à Genève ce mercredi 13 janvier pour préparer la rencontre inter-syrienne prévue le 25 janvier dans le cadre du processus de paix.

    A ce stade, les Occidentaux et la Russie sont en désaccord sur le sort du président syrien. Dans une interview récente à un journal allemand, le président Vladimir Poutine a jugé prématuré de parler d'un asile de Bachar el-Assad, mais a noté que le numéro un syrien avait fait « beaucoup d'erreurs ».

    Pour Igor Delanoë, directeur adjoint de l'Observatoire franco-russe et spécialiste des relations entre la Russie et le Moyen-Orient, ce n'est pas Moscou qui veut maintenir Bachar el-Assad au pouvoir, mais Téhéran.

    Les Russes tiennent moins à Bachar que les Iraniens. Par conséquent, ils sont plus disposés à négocier son sort, à mon avis, ou en tout cas la place qu'il pourrait occuper dans la solution de transition, que les Iraniens qui y tiennent beaucoup plus en tant que personne.
    Igor Delanoé, spécialiste des relations entre Russie et Moyen-Orient 13/01/2016 - par Muriel Pomponne Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.