GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La ministre suédoise des Affaires étrangères indésirable en Israël

    media La chef de la diplomatie suédoise Margot Wallström, à Stockholm, le 11 mars 2015. AFP PHOTO / TT NEWS AGENCY / Claudio Bresciani

    Israël exprime sa colère envers la Suède après les propos de la ministre suédoise des Affaires étrangères. Margot Wallström a réclamé des « enquêtes approfondies » sur la mort de Palestiniens tués par les forces israéliennes ces derniers mois. La ministre est devenu persona non grata et l’ambassadeur de Suède en Israël a été convoqué et réprimandé.

    Les déclarations de la ministre suédoise des Affaires étrangères sont jugées « irresponsables, délirantes », par les autorités israéliennes. Elles seraient « un soutien au terrorisme ». Margot Wallström est ainsi devenue indésirable en Israël.

    On lui reproche d’avoir demandé des enquêtes sur les circonstances dans lesquelles environ 150 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes depuis le début de la nouvelle vague de violences, il y a trois mois.

    Sujet sensible

    La plupart de ces Palestiniens ont été abattus en commettant ou en tentant de commettre des attaques à l’arme blanche contre des Israéliens. Mais la ministre suédoise s’est inquiétée de possibles « exécutions extra-judiciaires ». Le sujet, très sensible, a été soulevé aussi en Israël par des organisations de défense de droits de l’homme.

    Margot Walltröm n’en n’est pas à sa première passe d’armes avec les autorités israéliennes. La Suède est dans le collimateur depuis qu’elle a reconnu fin 2014 l’Etat de Palestine, devenant le premier pays de l’Union européenne à le faire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.