GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe EI commet un massacre près de Deir Ezzor

    media Des dizaines de milliers de civils vivent encore dans la partie de Deir Ezzor et les villages environnants, sous contrôle des forces du régime. REUTERS/Khalil Ashawi

    Le groupe Etat islamique a assassiné, ce samedi, au moins 135 personnes, dont 85 civils et 50 soldats gouvernementaux, près de la ville de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. A Alep, l'armée syrienne progresse vers le principal bastion du groupe jihadiste.

    Le groupe Etat islamique a commis un véritable massacre dans le village de Baghiliyya, dans la périphérie de Deir Ezzor, capitale de la province du même nom, dans l'est du pays. L'agence officielle syrienne parle de 280 morts au moins. Un bilan confirmé par des sources indépendantes à Damas, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

    Parmi les victimes figure un grand nombre de femmes et d'enfants, des familles entières de soldats gouvernementaux, assassinées par balle ou par décapitation. Leurs corps ont été jetés dans l'Euphrate. 400 civils de ce village sunnite, dont les habitants sont favorables au régime, auraient été enlevés par le groupe Etat islamique.

    Kamikazes

    L'assaut contre cette localité a commencé par une première vague d'une trentaine de kamikazes, qui ont attaqué les positions de l'armée syrienne. Puis des centaines de combattants ont déferlé, enfonçant les lignes adverses et prenant une grande partie du village.

    L’offensive aurait permis à l’organisation jihadiste d’avancer dans le nord de la capitale divisée de cette province pétrolière. Environ 60% de l’agglomération serait tombé entre les mains de l’EI. Et malgré les attaques répétées des jihadistes, le régime contrôlerait toujours des portions de Deir Ezzor ainsi qu’un aéroport militaire à proximité. Des dizaines de milliers de civils vivent encore dans le secteur de la ville et les villages environnants.

    L'armée du régime avance à Alep

    A Alep, c'est l'armée syrienne qui avance face au groupe EI. Elle n'est plus qu'à six kilomètres de la ville d'Al-Bab, le principal bastion du groupe terroriste dans cette province.

    Soutenue par une centaine de raids aériens russes, l'armée syrienne a repoussé une contre-offensive des jihadistes qui ont perdu une vingtaine de combattants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.