GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Missiles balistiques: nouvelles sanctions américaines contre l’Iran

    media Le président iranien Hassan Rohani, le 16 décembre 2015, à Téhéran. AFP PHOTO / ATTA KENARE

    Les dirigeants iraniens et le président Hassan Rohani avaient à peine fini de se réjouir de la levée des sanctions internationales à cause du programme nucléaire du pays que les nouvelles sanctions américaines contre le programme balistique du pays sont venues doucher leur enthousiasme.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    Les nouvelles sanctions américaines contre le programme balistique de l'Iran ont été annoncées immédiatement après la fin de la conférence du président Rohani. Elles visent onze personnes et entités après deux tests de missiles en octobre et en novembre 2015. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires Hossein Jaber Ansari a rapidement dénoncé les nouvelles sanctions américaines contre le programme balistique et les a qualifiées « d'illégitimes », a rapporté l'agence Isna.

    Nouvelles tensions

    Ces sanctions risquent de créer de nouvelles tensions entre l'Iran et les Etats-Unis. Hassan Rohani a en effet déclaré que l'Iran réagirait à toute nouvelle mesure adoptée par les Etats-Unis contre son pays. « L'accord nucléaire ne signifie pas que nous avons confiance envers les Etats-Unis », a-t-il déclaré.

    Le 31 décembre dernier, le président iranien avait déjà réagi alors que les médias américains avaient seulement évoqué de nouvelles sanctions à cause de ces tests de missiles. Il avait ordonné au ministre de la Défense de prendre des mesures pour accélérer le programme balistique et renforcer les capacités des missiles iraniens.

    Dans ces conditions, Hassan Rohani devrait réagir même si la portée de ces sanctions est sans commune mesure avec celles qui ont été annulées après l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.