GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Nawaz Sharif à Riyad en médiateur entre Saoudiens et Iraniens

    media Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif. REUTERS/Carlo Allegri

    Le Premier ministre du Pakistan, Nawaz Sharif, se rend à Riyad ce lundi. Il rencontre le roi Salman d’Arabie saoudite, pour tenter d'apaiser les tensions qui opposent le royaume sunnite à l'Iran. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques depuis deux semaines. Mais il n'est pas sûr que dans ce contexte tendu, le Pakistan puisse vraiment jouer un rôle d'intermédiaire.

    Les relations entre Islamabad et Riyad ne sont pas en ce moment au beau fixe. Le 14 décembre dernier, le royaume d'Arabie saoudite a intégré le Pakistan dans sa coalition anti-terroriste. Une intégration effectuée sans avoir consulté Islamabad.

    Le Premier ministre pakistanais a refusé cette invitation forcée, car Nawaz Sharif ne veut pas s'engager dans des conflits se jouant hors de son territoire. Il a déjà exprimé son désaccord avec l'Arabie saoudite en avril dernier.

    A l'époque, le royaume avait affirmé que le Pakistan s'était engagé avec lui dans la lutte contre les Houthis au Yémen, avant qu'Islamabad ne réfute cette information.

    Mais le Pakistan ne peut pas pour autant se détacher de l'Arabie saoudite, car il reste dépendant de l'aide financière apportée par les pétro-dollars saoudiens.

    Le Premier ministre Nawaz Sharif se rend donc à Riyad pour préserver ce fragile équilibre : conserver de bonnes relations avec l'Arabie saoudite, tout en affirmant son autonomie. Mardi, Nawaz Sharif sera à Téhéran avec le président iranien Hassan Rohani.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.