GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 28 Novembre
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: l'ambassadeur américain déclenche l'ire de Benyamin Netanyahu

    media Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, à Jérusalem, le 29 novembre 2015. REUTERS/Dan Balilty/Pool

    L'ambassadeur américain à Tel-Aviv a provoqué la colère de Benyamin Netanyahu en déclarant qu'il semblait y avoir deux applications différentes de la loi en Cisjordanie, l'une pour les Israéliens, l'autre pour les Palestiniens.

    Dan Shapiro s'exprime lors d'une conférence sur la sécurité à Tel-Aviv. L'ambassadeur américain en Israël commence par condamner les attaques au couteau commises par deux Palestiniens contre deux femmes dans des colonies israéliennes. Des actes qualifiés de « terroristes et barbares ».

    Mais Dan Shapiro accuse aussi Israël de ne pas agir suffisamment pour faire cesser les violences d'extrémistes juifs contre des Palestiniens en Cisjordanie. « Trop d'attaques contre des Palestiniens, commises notamment par des gens qui se font justice eux-mêmes, ne font pas l'objet d'enquête. Parfois, il semble qu'il y ait deux poids deux mesures dans l'application de la loi : l'un pour les Israéliens, l'autre pour les Palestiniens », déclare-t-il.

    Ces propos de l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël déclenchent la fureur de Benyamin Netanyahu. « C'est faux et inacceptable », affirme le Premier ministre israélien, qui ne supporte apparemment aucune critique dans sa gestion de la vague de violences actuelles. Récemment Benyamin Netanyahu a qualifié de « stupides et immoraux » les propos de la chef de la diplomatie suédoise qui réclamait des enquêtes sur les circonstances dans lesquelles des Palestiniens ont été tués ces derniers mois par les forces israéliennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.