GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 24 Janvier
Jeudi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un séisme de magnitude 8,2 a été enregistré au large de l'Alaska (services sismologiques américains)
    • Paradis fiscaux: l'Union européenne retire huit pays de sa liste noire, dont le Panama (source européenne)
    • Musique: décès à 78 ans de la légende sud-africaine du jazz, le trompettiste Hugh Masekela (famille)
    • Carrefour: l'Etat sera «vigilant sur l'accompagnement de chaque salarié concerné par le plan» (Le Maire)
    • Carrefour: 2400 suppressions de postes via un plan de départs volontaires (groupe)
    • Un séisme de magnitude 6,4 a secoué Jakarta (agence gouvernementale)
    • Japon: un mort après une éruption volcanique (secouriste)
    Moyen-Orient

    En Afghanistan, les talibans veulent taxer les opérateurs mobiles

    media En quête de nouveaux financements, les talibans afghans ont décidé d'imposer une taxe de protection aux opérateurs de téléphonie mobile, menaçant l'un des rares secteurs lucratifs du pays. (Photo prise à Kandahar, le 9 janvier 2016). AFP

    En Afghanistan, les talibans, toujours en quête de nouveaux financements, ont décidé d'imposer une « taxe de protection » aux opérateurs de téléphonie mobile. Leur stratégie : les menacer de s'en prendre à leurs employés et à leurs infrastructures en échange d'un impôt garantissant leur sécurité.

    De notre correspondante à Kaboul,

    Les talibans ne sont plus au pouvoir depuis 2001 en Afghanistan mais cela ne les empêche pas de harceler le gouvernement et les populations depuis plus de 15 ans. Et les insurgés islamistes ciblent depuis longtemps les opérateurs de télécoms privés, en les forçant à suspendre, par exemple, leur couverture dans certaines zones pour éviter à leurs membres d'être repérés par les autorités. Ils ont aussi, par le passé, enlevé des ingénieurs, détruit des tours de transmission et ces attaques récurrentes ont causé des dégâts qui se chiffrent en millions de dollars.

    Un besoin de financement

    Aujourd'hui, les talibans font donc pression auprès des quatre opérateurs de téléphonie mobile afghans en s'inspirant d'un impôt officiel mis en place par les autorités au mois d'octobre, impôt plutôt lucratif puisqu'il avait rapporté en quelques jours plus d'un million de dollars au gouvernement. Bien inspirés, les talibans ont décidé de mettre en place cet impôt, bien sûr non officiel, pour continuer à financer leurs opérations terroristes à travers le pays.

    Les opérateurs de téléphonie mobile dans le viseur

    C'est la première fois que les talibans s'en prennent de façon aussi frontale aux opérateurs de téléphonie mobile. Il faut savoir que c'est l'un des rares secteurs lucratifs en Afghanistan. L'économie du pays est en pleine crise, mais ce secteur affiche un chiffre florissant de 150 à 200 millions de dollars de bénéfices par an. Il y a donc de quoi attiser la gourmandise des insurgés, qui doivent impérativement trouver de nouveaux fonds pour se battre sur plusieurs fronts.

    Les talibans sont à l’offensive

    Cette année, contrairement aux précédentes, il n'y a pas de trêve hivernale et les talibans continuent leur offensive contre les autorités qui, tant bien que mal, essaient de relancer des négociations pour la paix. Lundi 18 janvier, une conférence avait lieu à Kaboul pour établir une feuille de route dans cette direction. D'autre part,  un nouvel ennemi est aussi apparu sur le propre terrain des talibans, le groupe Etat islamique. Il y a donc fort à parier que cet impôt vise à pallier une baisse des revenus issus du narcotrafic en Afghanistan, signe encourageant même si le pays continuerait de produire 90 % du trafic mondial.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.