GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 31 Juillet
Lundi 1 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les salaires des jihadistes du groupe Etat islamique

    media Photo extraite de la vidéo de propagande du groupe Etat islamique rendue publique le 19 avril 2015. AFP PHOTO / HO / AL-FURQAN MEDIA

    Selon l’OSDH, les salaires au sein du groupe Etat islamique auraient été divisés de moitié en raison des difficultés militaires et des reculs territoriaux ces derniers mois. Une information démentie par plusieurs sources contactées par RFI au sein de l’organisation Etat islamique, mais qui rappelle que comme dans n’importe quelle armée, l’Etat islamique verse à ses membres des salaires mensuels.

    Selon les jihadistes du groupe Etat islamique, la grille salariale est clairement définie : les simples combattants reçoivent entre 100 et 150 dollars par mois, les non combattants chargés des fonctions administratives émargent à 50 dollars.

    En outre, la somme cumulable de 50 dollars par femme est versée au mari qui peut avoir jusqu’à 4 épouses, ainsi que 35 dollars par enfant et 35 dollars par esclave en sa possession. Des primes sont également versées, notamment en cas de mariage 1 000 à 1 500 dollars, mais également pour la nourriture : 35 dollars.

    En cas de victoire, d’autres récompenses exceptionnelles peuvent être distribuées. Il s’agit du butin de guerre. Chaque combattant de la bataille de Mossoul en juin 2014 aurait ainsi reçu 2 000 dollars. Ces salaires, appelés « Kafala » et confirmés par plusieurs sources contactées par RFI au sein du groupe EI en Syrie ou de retour en France, seraient versés avec régularité.

    Il y a environ un an, ces sommes avaient été brièvement augmentées avant d’être rabaissées à leur niveau initial pour que, selon les émirs de l’EI, leurs jihadistes ne prennent pas goût aux plaisirs de la vie matérialiste.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.