GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Des Palestiniens manifestent à Hébron contre la colonisation

    media Des soldats israéliens patrouillent près de Beit Hadassah à Hébron le 29 octobre 2015. AFP/AFP/Archives

    Nouvelles tensions au Proche-Orient. Les forces israéliennes ont évacué ce vendredi 22 janvier des dizaines de colons qui avaient investi deux immeubles dans la vieille ville de Hébron. Ils n’avaient apparemment pas demandé aux autorités israéliennes la permission de s’installer dans cette zone palestinienne sous contrôle de l’armée. Les colons affirment avoir acheté les immeubles légalement à des familles palestiniennes, ce que conteste l’une de ces familles.

    Pancartes à la main, une centaine de Palestiniens manifestent à Hébron contre la colonisation israélienne dans la vieille ville. Parmi eux, une famille, qui a vu sa maison investie par des colons avant qu’ils ne soient délogés par les forces de l’ordre. Les colons disent avoir acheté les lieux légalement. Mais la famille palestinienne affirme n’avoir jamais vendu.

    « Nous avons les papiers prouvant que cette maison nous appartient, explique Tasneem Zaatari, 20 ans. Vous savez c’est très difficile de voir la maison où votre grand-père est né puis est mort investie par ces colons. »

    La famille Zaatari va de temps en temps dans cette maison mais n’y habite plus. Car vivre dans la vieille ville de Hébron, une zone sous contrôle de l’armée israélienne, et aux côtés de colons, est très difficile pour les Palestiniens.

    « C’est dangereux de vivre là-bas, poursuit Sujoud Zaatari, les Israéliens nous font du mal. Et puis pour se déplacer il faut montrer sa carte d’identité, passer des check points. Ils ne nous laissent pas libres. »

    Les Zaatari craignent que les colons évacués ne reviennent bientôt. L’affaire est dans les mains des autorités israéliennes. En attendant les forces de l’ordre ont bouclé les lieux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.