GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le président iranien attendu en Italie et en France cette semaine

    media Le président iranien Hassan Rohani, entame, lundi 25 janvier, sa première visite officielle en Europe. REUTERS/President.ir/Handout

    Le président iranien entame sa première visite officielle en Europe. Hassan Rohani est attendu en Italie le 25 et 26 janvier et sera le 27 en France pour poser les bases d'un retour de son pays dans le commerce international, après la levée des sanctions financières liées à son programme nucléaire.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    Cette visite intervient moins de dix jours après l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire et la fin d'une grande partie des sanctions internationales. Hassan Rohani se rend d'abord en Italie où il sera reçu par le président italien et rencontrera le Premier ministre Matteo Renzi.

    Avant le renforcement des sanctions européennes en 2012, pour obliger l'Iran à limiter son programme nucléaire, l'Italie était le premier partenaire économique de Téhéran parmi les pays européens. Les Italiens espèrent profiter de la fin des sanctions pour retrouver cette place.

    Le président Rohani rencontrera aussi le pape François avant de se rendre en France. D'ores et déjà, l'Iran a annoncé la signature d'un contrat d'envergure pour acheter 114 Airbus lors de cette visite.

    Des négociations se déroulent aussi avec les constructeurs Peugeot et Renault, qui contrôlaient 30% du marché automobile iranien avant 2012. Les constructeurs français espèrent récupérer une partie de ce marché, mais ils doivent désormais compter avec les compagnies allemandes, sud-coréennes, chinoises et japonaises.

    En tout cas, cette visite va consacrer le retour de l'Iran sur la scène internationale après la fin des sanctions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.